ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

vendredi 30 novembre 2012

LES ÉTATS-UNIS À L’ORIGINE DU PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN


LES ÉTATS-UNIS À L’ORIGINE DU PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN  

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps

            Des services de renseignements occidentaux révèlent que l’Iran serait sur le point de planifier une bombe nucléaire d’une puissance supérieure à celle de Hiroshima. La nouvelle n’étonne pas en Israël car le nucléaire iranien a pris de l’ampleur depuis les années 2000 à la suite d’une maladresse de la CIA. Dès 1953 le programme américain «Atome pour la paix» avait pour objectif d’exporter les techniques nucléaires vers les alliés.

TOUT SUR LES ÉLECTIONS ISRAÉLIENNES ET LES PARTIS


 
TOUT SUR LES ÉLECTIONS ISRAÉLIENNES ET LES PARTIS 

Mise à Jour du 6 décembre 2012

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps
 





 

            Le panorama électoral d’Israël est très complexe et pour ceux qui veulent comprendre l’enjeu des élections du 22 janvier 2013, ce document servira de document de base.
           
            L'article sera modifié chaque jour au fur et à mesure de l'évolution des listes, des candidatures et des sondages.==




jeudi 29 novembre 2012

ÉGYPTE: LA DERNIÈRE BATAILLE ? Par Zvi MAZEL


ÉGYPTE: LA DERNIÈRE BATAILLE ?
Par Zvi MAZEL

Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs
copyright © Temps et Contretemps

Le président Morsi et le ministre de la Défense, le général el-Sissi

Cette fois ci, la coupe est pleine. Le président égyptien s’est octroyé les pleins pouvoirs avec la nouvelle déclaration constitutionnelle promulguée le 22 novembre. Il dispose de l’exécutif, du législatif et maintenant du judiciaire et se permet de déclarer qu’aucune autorité ne peut annuler les lois et décrets qu’il a publiés depuis son entrée en fonction le 30 juin.

mardi 27 novembre 2012

BILLET D’HUMEUR : L’EUROPE par Jean SMIA


BILLET D’HUMEUR : L’EUROPE
Par Jean SMIA
copyright© Temps et Contretemps

Europe politique
Une nation, un État et un peuple : c'est désuet ou c'est caduc ? La construction européenne s'est réalisée sur le postulat que l'union des peuples d'Europe devait se faire au détriment des sentiments respectifs d’appartenances nationales. L'adhésion aveugle à une mondialisation économique, aux conséquences mal évaluées, a contribué au dédain et à la dévaluation d'ancestraux usages et coutumes autochtones d'Europe.




lundi 26 novembre 2012

APRES LE TEMPS DE LA GUERRE, LE TEMPS POLITIQUE


 
APRES LE TEMPS DE LA GUERRE, LE TEMPS POLITIQUE
 
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps

               
        Le cessez-le-feu signé avec Gaza va permettre à la politique de reprendre sa place en Israël, à la veille des élections du 22 janvier 2013 dont le résultat reste cependant incertain alors que l’on croyait que les dés étaient déjà jetés. La politique reprend ses droits dans un combat sans pitié qui ne laissera au sol que des cadavres politiques.




dimanche 25 novembre 2012

GAZA : LA VICTOIRE DANS LA DÉFAITE


GAZA : LA VICTOIRE DANS LA DÉFAITE
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps

Gaza en liesse
           
     La guerre de Gaza est à présent terminée, momentanément pensent certains, et comme pour les autres conflits, les arabes crient et fêtent la victoire. C’est une constante qui leur permet de voir les faits par un autre bout de la lorgnette. Tous les dictateurs arabes usent du même procédé pour raviver le nationalisme de leur peuple et pour masquer leur défaite car la défaite est démobilisatrice. Par ailleurs, reconnaitre d’avoir été vaincu impliquerait de quitter le pouvoir à l’instar de ce que font normalement tous les démocrates occidentaux. 
 

ISLAMISME ET DÉMOCRATIE


ISLAMISME ET DÉMOCRATIE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright© Temps et Contretemps

 
       
La Mosquée de Paris

Les islamistes sont de vrais démocrates lorsqu’ils sont dans l’opposition. Ils se plient alors aux règles et respectent les institutions dans le seul but de parvenir au pouvoir. Mais dès qu’ils l’ont obtenu et qu’ils sont élevés au sommet, ils se comportent en fossoyeurs de la démocratie, parfois brutalement comme en Iran, mais souvent sournoisement comme en Turquie, pour ne pas brusquer les corps constitués.  
 

samedi 24 novembre 2012

VERS UNE RECOMPOSITION DU MOYEN-ORIENT ? Par Pr Hagay SOBOL


 
VERS UNE RECOMPOSITION DU MOYEN-ORIENT ?
 
Par Pr Hagay SOBOL
copyright© Temps et Contretemps
 

 

Le 21 novembre un cessez-le-feu décrété annoncé par l’Egypte a mis un terme à 8 jours de combats entre les groupes terroristes de Gaza et l’État hébreu. Ce dernier après un pilonnage intensif de ses agglomérations, n’a eu d’autre choix que de lancer «Pilier de défense», une riposte proportionnée à l’agression de sa population civile. Au niveau de communauté internationale, Israël a été reconnu dans son droit à la légitime défense. Ce blanc-seing est allé bien au delà des pays occidentaux, et préfigure très certainement une recomposition du Proche et du Moyen-Orient. 






vendredi 23 novembre 2012

BUISSON : LE GOUROU DE LA DROITE FORTE


BUISSON : LE GOUROU DE LA DROITE FORTE
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps


Patrick Buisson


        Le courant de l'UMP, "la droite forte", animé par Jean-François Copé, puise ses idées dans celles de l'ancienne équipe de campagne de Nicolas Sarkozy. Patrick Buisson, qui  a toujours officié dans l’ombre comme conseiller à l’Élysée, en tant que maitre des sondages et expert en médias, a un passé revendiqué dans l’extrême-droite. Il est à l’origine de la droitisation du programme du candidat Sarkozy qui recherchait ouvertement les voix de Front national, après avoir pillé certains de ses thèmes porteurs.

jeudi 22 novembre 2012

GAZA : TRISTE BILAN


GAZA : TRISTE BILAN
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps



C’est à se demander si les stratèges du Hamas et du Djihad islamique font des prévisions ou des simulations avant de se lancer éperdument dans des actions terroristes. Pourtant, par expérience, le doute n’est plus permis quant à la nécessité d’une réaction immédiate d’Israël qui ne peut tolérer la mise en danger de sa population civile. C’est un postulat qui est à présent ancré dans l’esprit des dirigeants arabes qui savent que les opérations de représailles ne sont plus une exception. Le gouvernement israélien hésite certes dans ses positions politiques mais il a toujours fait preuve de fermeté quant la sécurité de sa population était engagée.



SLATE : L’ATTENTAT DE TEL-AVIV


SLATE : L’ATTENTAT DE TEL-AVIV
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps

          L'attentat de Tel-Aviv, revendiqué par les Brigades des martyrs d'al-Aqsa, une arme contre le cessez-le-feu. Le but du bras armé du Fatah n'était pas de faire des victimes, mais de mettre à mal un processus dont Ramallah est écarté.
 

          Depuis quelques temps déjà, les organisations terroristes de Gaza prévenaient les médias qu’une «surprise immense» attendait les Israéliens. Cette mise en garde avait été mise sur le compte de l’esbroufe de militants subissant le feu des représailles israéliennes.
          On savait pourtant que ces annonces étaient toujours suivies d’actes. Aucune mesure spéciale n’avait été prise par les autorités israéliennes qui craignaient plutôt les Fajr-5 sur Tel-Aviv.
Lire la suite en cliquant sur le lien :
 

LE FANTÔME DE LA MOUQUATA A RAMALLAH



 
LE FANTÔME DE LA MOUQUATA A RAMALLAH
 
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps

Mahmoud Abbas, Khaled Mechaal et Ismaël Haniyeh
               
         L’éclatement du peuple palestinien en 2006, avec la prise de pouvoir du Hamas à Gaza, ne lui aura pas porté chance. L’Autorité palestinienne vient d’entériner son discrédit par un silence presque complice tandis que le réchauffement du front de Gaza met en péril l’existence même du Hamas. Pendant l’opération «Pilier de défense» Mahmoud Abbas pointait aux abonnés absents. Il n'a été vu nulle part et n’a fait aucune déclaration de soutien au Hamas comme s’il jubilait de voir Ismaël Haniyeh débordé par les islamistes radicaux.








mercredi 21 novembre 2012

CHRISTOPHE BIGOT : UN GLOBE-TROTTER EN ISRAËL


 
CHRISTOPHE BIGOT : UN GLOBE-TROTTER EN ISRAËL
 
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps


                L’ambassadeur de France en Israël avait déjà étonné plus d’un de ses concitoyens en circulant à Tel-Aviv sur sa moto, sans garde du corps. Christophe Bigot semble vivre dans un autre monde que celui de la guerre en Israël, celui de la liberté de déplacement et de la liberté des rencontres. Il personnifie un Quai d’Orsay, inhabituel pour les israéliens, attaché aux valeurs d’Israël, sensible non seulement aux intérêts de ses concitoyens mais à aussi à la souffrance de tous les israéliens car la «souffrance n’a pas de nationalité».  



MENDES-FRANCE, SEGUIN, FILLON : LE GÂCHIS


MENDES-FRANCE, SEGUIN, FILLON : LE GÂCHIS
 
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps
 
François Fillon


            Les français n’aiment pas les personnalités brillantes et iconoclastes. Ces trois grands hommes se ressemblent parce qu'ils ont été parmi les meilleurs dirigeants politiques, certes intransigeants sur le service de l’État.  Trois destins comparables à trois périodes où la France avait le plus besoin de repères parce que la politique politicienne avait pris le pas sur la réflexion.

mardi 20 novembre 2012

SLATE : A GAZA, LES FRAPPES «CHIRURGICALES» LE SONT-ELLES VRAIMENT?


SLATE : A GAZA, LES FRAPPES «CHIRURGICALES» LE SONT-ELLES VRAIMENT ?
Par Jacques BENILLOUCHE

Les frappes ne sont jamais aussi précises que l'armée israélienne le dit et le Hamas a placé les centres de commandement et de stockage d'armement dans les zones civiles pour gagner la bataille de la propagande. Une guerre asymétrique qu'Israël ne peut pas gagner.

 

Au sixième jour de l’offensive israélienne sur Gaza, lundi 19 novembre, les bombardements par air et par mer avaient fait au moins 18 morts, dont deux femmes et un enfant. La veille, la journée avait été plus meurtrière avec la mort de neuf membres d'une même famille dans une frappe aérienne qui a détruit un immeuble de trois étages du quartier de Nasser au nord de la ville de Gaza.
Comment expliquer ces nombreuses victimes civiles collatérales, quand dans le même temps, l’élimination du chef militaire Ahmad Djabari, la semaine dernière, montrait que sa voiture avait été touchée par un missile avec une précision d’horloger, alors qu’il roulait en pleine ville? Comment se fait-il que les «frappes chirurgicales» de l’armée israélienne puissent d’un côté réduire un véhicule en cendres sans occasionner de mort de civils et d’un autre détruire des batteries de roquettes des combattants islamistes en décimant une famille? Bavures? Erreur de tirs? Erreur de cibles?

Lire la suite en cliquant sur le lien :

http://www.slate.fr/story/65135/gaza-civils-frappes-victimes-bavures
 

VISITE DU QUAI D’ORSAY EN ISRAËL


VISITE DU QUAI D’ORSAY EN ISRAËL
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps


La visite de Laurent Fabius a été conduite au pas de charge. Arrivé en fin de matinée le 18 novembre 2012 en Israël, il est reparti vers 22heures après des entretiens avec le président de l’État Shimon Pérès et plusieurs membres du gouvernement et après un point de presse à l’Ambassade de France.
Il est difficile d’appréhender l’intérêt de ces déplacements éclairs d’une journée qui ne peuvent certainement pas modifier la donne, sauf à orienter les sunlights sur la personne du ministre français des affaires étrangères. En période de crise extrême, comme celle que vit Israël actuellement, l’opinion israélienne attend des résultats tangibles ou des prises de position fermes qui se démarquent des gesticulations stériles ou des commentaires alambiqués.


samedi 17 novembre 2012

COUP SÉVÈRE AUX INFRASTRUCTURES TERRORISTES À GAZA par Pr Hagay SOBOL


GAZA : COUP SÉVÈRE AUX INFRASTRUCTURES TERRORISTES 
 
Par Pr Hagay SOBOL
copyright© Temps et Contretemps


En réponse aux pilonnages incessants de roquettes tirées depuis Gaza, ciblant spécifiquement la population civile, Israël a lancé «Pilier de Défense». Cette opération a débuté avec l’élimination ciblée d’Ahmed Jabari, le «chef d’État-major» du Hamas et responsable de l’enlèvement de Guilad Shalit. S’agit-il d’une action ponctuelle ou bien d’une opération d’envergure, visant à se débarrasser définitivement du Hamas ?
Israël a décidé de réagir avec fermeté. Les dirigeants de l’État hébreu avait prévenu le Hamas, le tenant pour responsable de la dégradation, qu’ils ne toléreraient plus qu’un million et demi d’habitants vivent sous une menace constante. Ils avaient même laissé entendre que, si le calme ne revenait pas, les éliminations ciblées reprendraient. C’est désormais chose faite avec l’élimination mercredi par l’armée de l’air du chef de la branche militaire du Hamas, Ahmed Jabari. Ce dernier était responsable de nombreux d'attentats meurtriers et de l'enlèvement du jeune conscrit israélien Gilad Shalit en 2006. Le mouvement de la résistance islamiste se considère désormais «en guerre ouverte avec Israël», et le Jihad islamique surenchéri en martelant qu’il va «mettre le feu aux villes israéliennes». Et de fait, c’est plus de 500 projectiles qui ont été tirés depuis la bande côtière sur les agglomérations israéliennes. Assistons-nous au début d’une opération de grande envergure pour en finir avec les groupes terroristes ou à une action plus limitée visant à instaurer un nouvel équilibre ?



LES IMAMS DE LA PAIX : PAROLES ET ACTES


LES IMAMS DE LA PAIX : PAROLES ET ACTES
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright© Temps et Contretemps


Les imams à Jérusalem

                Tout devient relatif quand les mots se télescopent aux actes. La délégation des imams de France était reçue dans la résidence de l’ambassadeur de France, à Jaffa, pour dialoguer de paix. Il faut avouer que ses membres font preuve d’un courage à toute épreuve car ils risquent de subir, en rentrant chez eux, les représailles de ces musulmans qui ne supportent pas que l’on fréquente les israéliens et surtout que l’on parle de paix avec eux.