ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 28 avril 2014

HAMAS-FATAH : L’ILLUSION D’UNE ENTENTE



HAMAS-FATAH : L’ILLUSION D’UNE ENTENTE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps




Alors qu’un accord avait déjà été signé quelques années auparavant sans début de réalisation, Fatah et Hamas ont trouvé en quelques jours un terrain d’entente pour une éventuelle réunification. C’est véritablement un miracle car aucune des deux parties n’était prête à s’engager sur la voie d’une réconciliation. Mais les temps ont changé et des nuages se pointent à l’horizon.

vendredi 25 avril 2014

LE RETOUR D'ANNE SINCLAIR À LA TÉLÉVISION Par Marianne ARNAUD



LE RETOUR D'ANNE SINCLAIR À LA TÉLÉVISION

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



Nous étions donc cinq millions à regarder l'émission «Un jour, un destin» consacré, à grand renfort de trompettes, à Anne Sinclair, ce mardi 22 avril sur France 2. On peut dire que la chaîne n'a pas lésiné sur les moyens et tous les amis d'Anne Sinclair avaient été convoqués pour dresser un portrait hagiographique de leur héroïne : petite fille modèle, lycéenne parfaite sous la férule de sa mère peu affective, mais adorée de son père.

OBAMA : LEÇON MAGISTRALE DE RÉCUPÉRATION POLITIQUE Par Yaacov NEEMAN



OBAMA : LEÇON MAGISTRALE DE RÉCUPÉRATION POLITIQUE

Par Yaacov NEEMAN

copyright © Temps et Contretemps



Repas pascal à la Maison Blanche

Aussitôt élu à la présidence des États-Unis – souvenez-vous, c’était le 4 novembre 2008 – Barack Hussein Obama apporta quelques changements au fonctionnement de la Maison-Blanche. Il décida notamment qu’à l’époque de Pâques, serait organisé dans l’une des salles de réception du 1600 Pennsylvania Avenue, un Seder pascal semblable à celui que célèbrent depuis plus deux mille ans les principales communautés juives à travers le monde.

mardi 22 avril 2014

BILLET D’HUMEUR : OVERDOSE Par Jean SMIA



BILLET D’HUMEUR : OVERDOSE

Par Jean SMIA




Ces braves otages que l'on parade sur toutes les chaînes où chacun se congratule soit :
- de l'efficience et de l'habileté des «services  diplomatiques» qui ont abouti à cette «victoire», alors qu'il ne s'agissait que d'un marchandage de souk,
- d'avoir évité que ne perdure le calvaire de ceux qui sont allé chercher ce calvaire.
- du soulagement des familles photographiées comme de bien entendu avec les enfants.

lundi 21 avril 2014

LA GUERRE DE CRIMÉE N’AURA PAS LIEU Par Max SEMORY




LA GUERRE DE CRIMÉE N’AURA PAS LIEU

Par Max SEMORY
copyright © Temps et Contretemps


Par cet excellent article très documenté et explicite, Max Semory nous permet de clarifier les clés du problème ukrainien en nous donnant une version moins manichéenne du conflit avec la Russie. En effet, les enjeux économiques entre la Russie et l’Occident sont tellement imbriqués qu’ils dépassent les simples querelles de frontières. De ce point de vue, Max Semory  se rapproche de la position diplomatique israélienne qui tend à analyser les relations avec la Russie avec moins de sectarisme et en évitant l’ornière des préjugés.




          La crise ukrainienne a éclaté le 22 février dernier, à la suite de la chute du régime pro-russe du président Viktor Ianoukovitch et son remplacement à Kiev par un gouvernement pro-européen. La Russie a immédiatement réagi en occupant la province russophone de Crimée et en massant à la frontière ukrainienne 40.000 soldats bien équipés et entraînés. 
Face à ces événements, l’OTAN, par la voix de son secrétaire-général Anders Fogh Rasmussen, a alors annoncé «le renforcement des mesures aériennes, maritimes et terrestres des pays-membres d’Europe orientale». Poussant à l’escalade, le président tchèque Milos Zeman, dont le pays est membre de l’OTAN depuis 1999,  a même estimé que «si les troupes russes entraient à l’est de l’Ukraine, l’OTAN devrait intervenir militairement».
Anders Fogh Rasmussen



PAYS ARABES : GÉRONTOCRATIE ET DÉMOCRATIE



PAYS ARABES : GÉRONTOCRATIE ET DÉMOCRATIE

Par Jacques BENILLOUCHE


copyright © Temps et Contretemps

Bouteflika vote en chaise roulante

L’épisode des élections en Algérie démontre que les pays arabes ne veulent pas assimiler les principes de la démocratie et que les régimes forts, voire dictatoriaux, sont les seuls capables d’insuffler une certaine stabilité. Les printemps arabes n’ont pas répondu aux attentes des peuples et ont déçu, d’abord parce que les populations n’étaient pas prêtes à jouer le jeu de la démocratie à l’occidentale et parce que la religion de l’islam reste par dogmatisme un frein à toute expression libre de la voix populaire. 
La seule réponse à ces révolutions a été la restauration d’une dictature acceptée parce qu’elle n’engendrait ni désordre et ni chaos et qu’elle était une protection contre un islamisme intégriste envahissant. C’est ainsi que les Algériens ont été anesthésiés et qu’ils ont accepté, ce qui est la règle dans les autres pays arabes, le principe d’une gérontocratie active qui met à l’écart la fine fleur de la population.

jeudi 17 avril 2014

AMI MOYAL : L’HOMME QUI DÉCODE LES ÉCOUTES


AMI MOYAL : L’HOMME QUI DÉCODE LES ÉCOUTES

Interview exclusive

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Le professeur Ami Moyal m’a reçu dans son bureau de l’Université d’Afeka, au nord de Tel-Aviv. Il a gardé la simplicité de ses origines modestes puisque ses parents ont émigré du Maroc dans les années 1950 pour s’installer au sud du pays, à Ashdod, avec toutes les difficultés d’intégration que les communautés séfarades d’Afrique du Nord ont connues. Docteur en informatique de l’université de Ben Gourion, il a derrière lui une expérience d’une vingtaine d’années dans l’industrie mais il a été pris très vite par le virus de la recherche, de l’enseignement et du transfert de ses connaissances. Le maniement des langues n’est pas un secret pour lui puisqu’il a longtemps utilisé le français pour communiquer avec ses grands-mères mais il avoue à présent manquer de pratique, surtout lorsqu’il s’agit d’exposer le détail de ses travaux.


Cliquer sur la suite pour voir un extrait vidéo de l'entretien

mercredi 16 avril 2014

DE NOUVELLES ÉLECTIONS SE PROFILENT EN ISRAËL



DE NOUVELLES ÉLECTIONS SE PROFILENT EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps




Ouverture de la Knesset

          Les douze blocs ou partis politiques, présents à la Knesset à travers 120 députés, illustrent l’éclatement de l’échiquier politique. La cause est due au faible pourcentage de voix qu’une liste devait réunir pour pouvoir entrer au Parlement. La barrière était fixée à 2% des suffrages exprimés pour les élections de janvier 2013 et elle a été relevée, en mars 2014, à 3,25% pour qu’une liste soit éligible. 
Si 76.000 voix suffisaient pour entrer à la Knesset, il en faut à présent 124.000 au minimum pour être sélectionné. Un député étant désigné par tranche d’environ 28.500 voix, aucun parti ne pourra siéger à la Knesset s’il ne comprend pas au moins quatre députés. Les micros-partis sont donc condamnés à disparaître ou à s’allier.  Cette mesure vise surtout à limiter l'influence des petites formations charnière qui, avec quelques députés faisaient la pluie et le beau temps.

ARMEMENT : ISRAËL TALONNE LA FRANCE POUR LA QUATRIÈME PLACE



ARMEMENT : ISRAËL TALONNE LA FRANCE POUR LA QUATRIÈME PLACE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

                

            La France et Israël mènent une lutte feutrée pour se hisser à la quatrième place des exportateurs d’armes dans le monde pour l'année 2013. La concurrence est rude car, s’ils ne proposent pas les mêmes types d’armement, ils interviennent souvent dans les mêmes théâtres d’opération, en Asie en particulier.

lundi 14 avril 2014

LA GUERRE DES GAUCHES Par Marianne ARNAUD



LA GUERRE DES GAUCHES

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



Après la défaite cinglante du Parti socialiste à l'élection municipale, et quelques jours seulement après la nomination de Manuel Valls comme Premier ministre, la gauche est en miettes.

LE PESSAH DES DERNIERS JUIFS DE TUNISIE




LE PESSAH DES DERNIERS JUIFS DE TUNISIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

 Nous reproduisons un article de mars 2013 qui reste toujours d'actualité.
La dernière boucherie cacher à Tunis (Photo Paul Rosenfeld)
Deux juifs américains, Paul Rosenfeld et Noah Rayman sont partis à la recherche des juifs de Tunisie à l’occasion des fêtes de Pessah et ils ont rapporté un témoignage émouvant, surtout pour ceux qui ont connu l’âge d’or de ce pays. Ils ont côtoyé les derniers juifs qui s’accrochent encore à leurs racines, face à l’exode irrémédiable d’une communauté qui n’a plus d’avenir.

LES JUIFS, LES MUSULMANS ET LES THÉORIES DU COMPLOT Par Jean CORCOS



LES JUIFS, LES MUSULMANS ET LES THÉORIES DU COMPLOT

Par Jean CORCOS

copyright © Temps et Contretemps


Rudy Reichstadt

Pour mon émission du 6 avril dernier, nous avons abordé un sujet vraiment angoissant car il participe à la montée inquiétante de l'antisémitisme : les «théories du complot». Pour les partisans de ces théories, il s'agit d'interpréter tous les événements selon un plan orchestré secrètement par un groupe malveillant, une conspiration démoniaque visant à détenir un pouvoir absolu en coulisses, en manœuvrant les gouvernements, les médias, les élites qui ne seraient que des marionnettes.

vendredi 11 avril 2014

KAHLON : LE RETOUR DE L’ANCIENNE ÉTOILE DU LIKOUD




KAHLON : LE RETOUR DE L’ANCIENNE ÉTOILE DU LIKOUD

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps



          Moshe Kahlon, né le 19 novembre 1960 à Hadera, n’est pas connu en Europe et pourtant c’est l’un des hommes politiques israéliens les plus en vue. Député du Likoud, il a détenu  les portefeuilles ministériels des Communications, de la Santé et des Affaires sociales. Il a été élu député pour la première fois à la Knesset en 2003. Sa réussite avait été concrétisée durant les primaires du Likoud qui l’avaient placé troisième sur la liste des candidats de 2003.

jeudi 10 avril 2014

L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE VA BIEN MAIS LA PAUVRETÉ AUGMENTE


L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE VA BIEN MAIS LA PAUVRETÉ AUGMENTE
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
Yossef Shapira

   Dans ce petit pays, qui défie les économies des grandes puissances par son dynamisme et ses résultats éloquents, le paradoxe est grand. En effet, parallèlement aux grandes fortunes, on peut facilement rencontrer des classes défavorisées qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Effectivement la pauvreté existe en Israël et la constatation vient d'une personnalité éminente du pays, le contrôleur de l’État qui est indépendant du gouvernement et de la Knesset. Sa fonction principale est de vérifier la légalité, la régularité, l'efficacité, l'économie et l'éthique des institutions publiques.

mercredi 9 avril 2014

ILAN HALIMI : 24 JOURS Par André Nahum



ILAN HALIMI : 24 JOURS

La chronique de André NAHUM




J’ai vu dimanche dernier  le film d’Alexandre Arcady, «24 jours», qui raconte le calvaire d’Ilan Halimi. Un film très fort, joué par des acteurs remarquables,  qu’il faut absolument aller voir dès qu’il sortira en salle. Certains critiques l’auraient parait-il  trouvé violent, mais c’est oublier que ce sont les faits réels qui sont violents.

L’AMBIGUÏTÉ DE LA TUNISIE VIS-À-VIS DES JUIFS



L’AMBIGUÏTÉ DE LA TUNISIE VIS-À-VIS DES JUIFS

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

           

          Les autorités tunisiennes n’ont pas réussi à stabiliser leur position vis-à-vis des Juifs, feignant ainsi d’ignorer leur attachement indéfectible à l’État d’Israël. Vouloir escamoter ce lien démontre la difficulté d’une attitude ambiguë cherchant d’une part, à s’attirer les bonnes grâces d’une communauté qui s’est exilée en France et en Israël mais d’autre part, à combattre le sionisme à travers une idéologie islamiste anachronique.

lundi 7 avril 2014

DU RIFIFI À L'ACADÉMIE Par Marianne ARNAUD



DU RIFIFI À L'ACADÉMIE

Par Marianne ARNAUD
copyright © Temps et Contretemps



Pendant que notre fringant Premier ministre essaie de se dépatouiller des chausse-trapes que lui prépare une partie de sa majorité, il s'en passe de belles à l'Académie française !
       Jugez-en plutôt : voilà que le célèbre polémiste et philosophe, Alain Finkielkraut - celui de l'émission «Répliques» de France Culture où il a coutume de recevoir la fine-fleur de tout ce que le monde intellectuel et culturel peut nous offrir, l'auteur de l'essai «Un cœur intelligent» pour lequel il a reçu un prix de l'Académie française, et de tant d'autres livres à succès – sans doute pour terminer sa carrière littéraire en beauté, a décidé de postuler au fauteuil laissé vacant par la mort de Félicien Marceau, à l'Académie Française.