ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mardi 30 décembre 2014

LES FRANCOPHONES DE GAUCHE PARIAS DANS LEUR PAYS



LES FRANCOPHONES DE GAUCHE PARIAS DANS LEUR PAYS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 


Dirigeants illustres de gauche et l'armée
     Il y a une chose plus terrible que la calomnie, la vérité : Talleyrand.

     À force de se faire rabrouer par les tenants de la droite, les gens de gauche vont finir par se sentir étrangers dans le pays où ils ont choisi de vivre. Parce qu’ils ne pensent pas comme ceux qui ont choisi les implantations, parce qu’ils ne pratiquent pas le judaïsme d’une manière religieuse qui plus est orthodoxe, parce qu’ils sont sensibles à la misère de la population défavorisée donc critiques du gouvernement, alors ils sont voués aux gémonies. C'est à croire qu'ils ne méritent pas d’être considérés comme des Israéliens à part entière, encore moins comme des Juifs.

JUDAÏQUES FM : RÉCHAUFFEMENT DU FRONT DE GAZA


JUDAÏQUES FM
RÉCHAUFFEMENT DU FRONT DE GAZA

Jacques BENILLOUCHE
au micro de
Olivier ISSEMBERT 

Face à Netiv Haasara

Le Hamas cultive le paradoxe car il adopte deux attitudes. Il ne veut pas s’avouer vaincu et il refuse de désarmer. Malgré la défaite et les destructions qu’il a subies en août 2014, il continue à consacrer son énergie et son argent à reconstruire ses moyens militaires quatre mois après l’opération «bordure de protection». Il s’agit presque d’une maladie sans aucune rémission. On pensait que le Hamas, qui a perdu le soutien de l’Égypte, avait assimilé le sens de la défaite et celui de l’intérêt de sa population. Il n’en est rien et les islamistes continuent à construire de nouvelles positions militaires et des postes de commandement avancés visibles à l’œil nu depuis la frontière avec Gaza.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

samedi 27 décembre 2014

RÉPONSE D'UN JUIF FRANÇAIS NÉ TUNISIEN ET CONFIANT


RÉPONSE D'UN JUIF FRANÇAIS NÉ TUNISIEN ET CONFIANT AUX RÉFLEXIONS D'UN ISRAÉLIEN SCEPTIQUE

Le billet d'humeur de Jean SMIA


Bourguiba en fin de vie avec Ben Ali
Les peuples n'ont que les gouvernants qu'ils méritent. (Montesquieu).
Plusieurs comportements différents de la population tunisienne se sont succédé après la déclaration d'indépendance. La toute première étape de ces comportements consistait en ce que les Tunisiens musulmans de l'époque de l'indépendance, majoritairement pauvres et peu cultivés, tout à leur enthousiasme de la victoire, se sont nourri de l'utopie qu'il suffisait de se substituer aux «colons» et aux Juifs pour obtenir à vie un statut de bourgeois. Le fait d’être musulman tunisien suffisait à compenser toutes les incompétences et inexpériences.

jeudi 25 décembre 2014

TUNISIE : UN BOURGUIBISME DÉMOCRATIQUE Par André NAHUM



TUNISIE : UN BOURGUIBISME DÉMOCRATIQUE

La chronique de André NAHUM


En élisant avec une avance confortable, plus de 55 % des voix,  Beji  Caïd  Essebsi, la Tunisie a renoué avec l’héritage d’Habib Bourguiba,  à la faveur d’un scrutin tout à fait régulier qui lui fait honneur et devrait servir d’exemple aux autres pays arabes. Mais, c’est un Bourguibisme démocratique, car  la constitution limite fortement  les pouvoirs du nouveau président. À la différence du père  de la Tunisie moderne, il ne pourra plus gouverner seul et devra partager le pouvoir  avec le futur  gouvernement dont on ne sait pas comment il sera constitué.

TUNISIE : RÉFLEXIONS D’UN ISRAÉLIEN SCEPTIQUE



TUNISIE : RÉFLEXIONS D’UN ISRAÉLIEN SCEPTIQUE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

            
         
          
          Le rêve n’est pas interdit, même en politique. Il permet de surmonter les moments de désespoir et aussi les moments d’euphorie. Il permet de dépasser les limites humaines et d’envisager l’impossible. Or nous vivons un moment d’euphorie en tant que Juifs, d’origine tunisienne, ayant choisi ce que les Arabes tunisiens appellent la désertion de notre pays natal.

mercredi 24 décembre 2014

KOL-ISRAËL : LE QATAR RENOUE AVEC L’EGYPTE



KOL-ISRAËL : LE QATAR RENOUE AVEC L’EGYPTE

Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Marc TOBIAS


Face au danger représenté par Daesh, le Qatar est rentré dans le rang saoudien. Après plus d’un an de rivalités avec l’Arabie saoudite et les États du Golfe, suite aux révolutions arabes, le Qatar semble avoir mis de l’eau dans son vin, ou plutôt dans son eau de fleur d’oranger. L’Arabie saoudite est sortie gagnante du bras de fer avec son concurrent, après avoir pris la tête d’une croisade contre Daesh. Il faut bien souligner que les Américains sont les instigateurs de ces nouvelles retrouvailles.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

mardi 23 décembre 2014

LA DOUCE HARMONIE DES CHORALES DE NOËL par Jean SMIA



LA DOUCE HARMONIE DES CHORALES DE NOËL

Le billet d'humeur de Jean SMIA

        

          Tous les medias français, à l'unisson avec les déclarations des autorités en place, ont demandé à leurs auditeurs de ne pas «faire d'amalgame», ni de tirer de «conclusions hâtives» aux faits qu’en moins de dix jours, différents individus à travers le monde ont agressé divers civils aux cris de «Allah ou Akbar». Des savants commentateurs spécialisés nous expliquent qu'il s'agit de gens «qui se sont radicalisés tout seuls». Et il semble que cela doive suffire comme explication.

TUNISIE : BOURGUIBA EST DE RETOUR



TUNISIE : BOURGUIBA EST DE RETOUR

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

       
Caïd Essebsi et Bourguiba

          Au lendemain des élections législatives et de la présidentielle en Tunisie, on serait tentés de dire : tout cela pour ça ! Avec le retour non masqué du Bourguibisme, la question se pose réellement de savoir si la Tunisie aurait pu faire l’économie d’une révolution. Les Occidentaux n’ont rien compris à la révolution tunisienne parce qu’ils ne s’expliquent pas la volatilité du peuple tunisien qui brûle vite ce qu’il a adoré hier.


dimanche 21 décembre 2014

ÉLECTIONS : LA CLARTÉ DANS LE DOGME DE DEUX ÉTATS



ÉLECTIONS : LA CLARTÉ DANS LE DOGME DE DEUX ÉTATS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            
         
          
          Nous l’avons déjà écrit. Sauf aggravation de la situation sécuritaire, il est pratiquement certain que les élections se joueront en priorité sur les options économiques des différents partis qui devront se prononcer sur les mesures qu’ils comptent prendre pour enrayer la pauvreté et améliorer le sort de la classe moyenne qui a le plus souffert des mesures libérales prises par le gouvernement. D'ailleurs Benjamin Netanyahou ne s'y est pas trompé en acceptant, le 21 décembre, de relever le salaire minimum de 4.300 à 5.000 shekels par mois. Un geste électoral pour réduire la déperdition de ses voix.

samedi 20 décembre 2014

L’ONU MASQUE LES DISSENSIONS PALESTINIENNES



L’ONU MASQUE LES DISSENSIONS PALESTINIENNES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

ONU Conseil sécurité

        Les dirigeants palestiniens ont tenu parole. Sans se laisser fléchir par la menace d'un veto américain, ils ont déposé un projet de résolution réclamant la fin, d'ici à deux ans en 2017, de la présence israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Ce recours à l’ONU,  un voile de fumée à des fins intérieures, masque les dissensions internes palestiniennes qui s’affichent au grand jour et les luttes de pouvoir entre factions rivales. Et pourtant nombreux parmi les Palestiniens estiment que la priorité reste la relance de la lutte nationale et la mise en place d’une véritable unité palestinienne.


ÉLECTIONS 2015 : RALLIEMENTS ET RENIEMENTS



ÉLECTIONS 2015 : RALLIEMENTS ET RENIEMENTS

Par Jacques BENILLOUCHE

Mise à jour du 18 janvier 2015
copyright © Temps et Contretemps

           
          Les partis sont à la recherche de personnalités pour booster leurs listes aux élections du 17 mars 2015. Ceux qui ont occupé à une certaine période le devant de la scène médiatique à quelque titre que ce soit, sont aujourd’hui courtisés pour donner plus de crédibilité aux formations politiques. Nous reviendrons donc sur ces ralliements et mettrons notre liste à jour régulièrement au fur et à mesure de l’avancement de la campagne.


CONDAMNER SANS RÉSERVES Par Gérard AKOUN Judaïques FM



CONDAMNER SANS RÉSERVES

Par Gérard AKOUN Judaïques FM

En un an, le nombre de ressortissants français qui se rendent en Syrie pour  participer  au djihad, a doublé. Ces jeunes, majeurs ou mineurs sont, pour la plupart, issus de familles musulmanes, pratiquantes ou non, mais on compte parmi eux un certain nombre de convertis. Contrairement à ce que l’on pouvait penser, ils ne se recrutent  pas, uniquement, dans des cités à problèmes, certains d’entre eux habitent  des villages ou des centres-villes et ils ne sont pas tous en déshérence.

jeudi 18 décembre 2014

L'HORREUR ISLAMISTE Par André NAHUM



L'HORREUR ISLAMISTE

La chronique de André NAHUM



À Peshawar, au Pakistan, les Talibans viennent d’établir un épouvantable record dans l’horreur  en assassinant en une seule opération 134 écoliers. Il y a quelques mois, leurs collègues, les  djihadistes du Kenya enlevaient  de leur collèges, 250 jeunes filles, dont on n’est encore sans nouvelles mais que l’on suppose déjà converties à l’Islam et mariées de force.

OÙ VA LA BOURSE ? Par Dov ZERAH



OÙ VA LA BOURSE ?

Le point économique de Dov ZERAH



Le 21 octobre, les premières fortes baisses boursières m’avaient conduit à poser la question : sommes-nous à la veille d’un krach boursier ? Trois phénomènes expliquaient ce récent mouvement baissier : la révision de la politique monétaire américaine ; le ralentissement de la croissance partout dans le monde, sauf aux États-Unis ; et enfin, les incertitudes géopolitiques, et notamment proches-orientales.

mercredi 17 décembre 2014

LES ÉLECTIONS RÉVEILLENT LE SCHISME ASHKÉNAZES-SÉFARADES



LES ÉLECTIONS RÉVEILLENT LE SCHISME ASHKÉNAZES-SÉFARADES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

Juif d'Alger de 1890
          Il semble qu’à l’occasion des nouvelles élections de 2015, on cherche à reproduire la fracture entre séfarades et ashkénazes qu’on croyait définitivement refermée. Et pourtant cette dichotomie n’existe plus, depuis longtemps, en Diaspora où les mixages des couples ont permis le réveil du sentiment juif dans des régions où le judaïsme s’était assoupi sous les coups de butoir de l’assimilation, ou au mieux de l’intégration. Mais cette maladie chronique ne semble pas vouloir se guérir en Israël où persiste une volonté de distinguer ces communautés avec un désir masqué de fustiger la plus faible, parce que la plus défavorisée.  Le démon ethnique est à nouveau sorti de la fiole du magicien pour rouvrir les vieilles blessures.

mardi 16 décembre 2014

RECOMPOSITION DU PAYSAGE POLITIQUE ISRAÉLIEN



RECOMPOSITION  DU PAYSAGE POLITIQUE ISRAÉLIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            
Netanyahou à la Knesset

          La décision de Benjamin Netanyahou  de dissoudre la Knesset pour appeler les Israéliens à de nouvelles élections, le 17 mars 2015, a réveillé les appétits politiques, les passions et les ambitions personnelles. Les rivalités internes au sein des partis se révèlent dans une inconscience totale de l’efficacité. Une recomposition est en cours en Israël qui va totalement modifier l’offre politique. Le calme politique apparent de ces derniers mois, en raison du soutien national autour du gouvernement pendant la guerre de Gaza, a masqué la fermentation des esprits. 


dimanche 14 décembre 2014

NETANYAHOU, SARKOZY : LE ROUND DE TROP ?



NETANYAHOU, SARKOZY : LE ROUND DE TROP ?

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Netanyahou et Sarkozy sont des jumeaux en politique car ils ont puisé, dans leurs traversées du désert et leurs disgrâces, l'énergie pour prendre le pouvoir. Rarement similitude de trajectoire politique n'aura été aussi flagrante entre deux personnages d'origine et de formation si différentes. Benjamin Netanyahou adorait se comparer à Nicolas Sarkozy. L'histoire s'était imprimée, au début pour les deux, sur un échec cinglant hypothéquant alors toute ascension politique. 


samedi 13 décembre 2014

LES ÉLECTIONS SE JOUERONT SUR L’ÉCONOMIE



LES ÉLECTIONS SE JOUERONT SUR L’ÉCONOMIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            Ce texte reprend l’intervention à la soirée du 10 décembre 2014 «Décryptages de la vie publique en Israël» organisée par l’association Francophonia Israël, dirigée par Me Johann Habib, dans la grande salle de l’Hôtel de Ville de Tel-Aviv. Sous le parrainage de la Fédération Israélienne Francophone, présidée par le Dr Jo Zrihen, plus de 80 francophones ont assisté à l’événement animé par Emmanuelle Adda entourée des journalistes Stéphane Amar, Gérard Benhamou et Jacques Benillouche.



Sauf incidents ou attentats provoqués par les Palestiniens, les élections israéliennes de mars 2015 se joueront sur les problèmes économiques et moins sur les questions sécuritaires. Mais nous ne sommes pas à l’abri d’un renversement de tendance comme en mai 1996, lorsque Shimon Pérès, donné gagnant par tous les sondages, avait été battu de justesse par le candidat du Likoud, Benjamin Netanyahou, qui avait recueilli 50,5 % des voix. 
En effet quatre  attentats-suicides à Jérusalem, Ashkelon, et Tel Aviv, revendiqués par le Hamas, avaient poussé les électeurs à choisir les candidats de droite, censés être plus favorables aux questions de sécurité. Peres disposait alors d’une confortable avance de 20% dans les sondages au début de 1996. Mais la vague d'attentats-suicides ayant fait 18 morts à Jérusalem et 59 morts au Dizengoff center de Tel-Aviv avaient gravement endommagé ses chances électorales.


UNE CAUSE NATIONALE Par Gérard AKOUN



UNE CAUSE NATIONALE

Par Gérard AKOUN

Judaïques FM 94.8

Un rassemblement a été organisé à Créteil, dimanche dernier, pour dénoncer l’agression dont a  été victime un jeune couple, séquestré  dans son  propre appartement, et dont la femme a été violée. Leurs  agresseurs, très probablement de jeunes Arabes, avaient choisi de s’attaquer à eux, parce qu’étant juifs, ils  devaient être riches.

vendredi 12 décembre 2014

UN MOYEN-ORIENT COMPLIQUÉ Par André NAHUM



UN MOYEN-ORIENT COMPLIQUÉ

La chronique de André NAHUM


   
Frappe à Dimas
   Il y a deux jours, l’aviation israélienne a bombardé et détruit un site de missiles et de drones  dans la banlieue de Damas, encore contrôlée par Bachar Al Assad. Ce précieux matériel d’origine iranienne était paraît-il destiné au Hezbollah. Le dictateur syrien fait partie,  rappelons-le,  de l’union chiite scellée avec l’Iran et l’Irak qui se bat contre le Daech  sunnite avec le soutien des États-Unis, amis de l’Irak, mais toujours en délicatesse  avec l’Iran au sujet de son programme nucléaire et qu’ils sanctionnent encore bien qu’ils soient devenus alliés objectifs.