ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 31 janvier 2015

LISTE ÉLECTORALES DÉFINITIVES



LISTES ÉLECTORALES DÉFINITIVES

ÉLECTIONS DU 17 MARS 2015





Les listes électorales définitives ont été clôturées le 30 janvier 2015.


DÉCHIRURES DANS LES PARTIS RELIGIEUX



DÉCHIRURES DANS LES PARTIS RELIGIEUX

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

On aurait pu penser que les hommes de religion avaient par essence une conduite exemplaire car, s’inspirant des textes sacrés qu’ils doivent suivre à la lettre, ils représentent la dignité et la morale. Mais la politique les a pervertis et, en entrant dans l’arène, ils sont redevenus avant tout des hommes avec leurs faiblesses et leurs défauts. On attend d’eux plus de respect de la valeur humaine mais ils trempent comme les pires laïcs dans les magouilles politiques. Le plus alarmant pour des hommes politiques religieux vient du fait qu’en entrant en politique, souvent sans expérience, ils perdent leur liberté d’action parce qu’ils subissent l’influence de rabbins gourous qui dictent leur conduite et leurs décisions.

SOIXANTE-DIX ANS APRÈS Par Gérard AKOUN, Judaïques FM



SOIXANTE-DIX ANS APRÈS

Par Gérard AKOUN, Judaïques FM



Le 27 janvier 1945,  l’armée rouge pénétrait dans le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. C’était il y a 70 ans et depuis ce jour, chaque année, à cette même date, le monde commémore, à travers la libération des camps, la Shoah, l’extermination des Juifs planifiée et exécutée par les nazis et leurs complices. Des hommes, des femmes et des enfants de tout âge furent assassinés parce que juifs. Dans leur folie meurtrière les nazis projetaient de rayer  les Juifs de la surface du globe. Six millions sont morts, n’oublions jamais.


vendredi 30 janvier 2015

AUSCHWITZ Par André NAHUM



AUSCHWITZ

La chronique de André NAHUM



On célébrait hier le 70ème anniversaire de la libération par l’armée rouge du camp d’Auschwitz en présence d’une cinquantaine de chefs d’États et de gouvernements, dont  François Hollande entouré d’une importante délégation. Une cérémonie particulièrement forte et émouvante qui rappelle avec force ce que fut l’horreur nazie.


LA RELANCE EUROPEENNE Par Dov ZERAH



LA RELANCE EUROPEENNE

Le point économique de Dov ZERAH



Mario Draghi

Avec les décisions de la semaine dernière, M. Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne, a radicalement révolutionné la politique monétaire européenne. Elles s’inscrivent dans une série de mesures prises depuis trente mois.
Le 4 juillet 2013, M. Mario Draghi déclarait : «Face à une situation de crise exceptionnelle, la BCE a toujours le devoir de faire évoluer sa politique et sa communication». «Le conseil des Gouverneurs s’attend à ce que les taux de la BCE restent à leur niveau actuel les plus bas, pendant une période prolongée.»

mardi 27 janvier 2015

ALYAH : ENTRE RÊVE, RÉALITÉ OU MÉTHODE COUÉ



ALYAH : ENTRE RÊVE, RÉALITÉ OU MÉTHODE COUÉ

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Nathan Sharansky
L’Agence Juive chargée de l’organisation des départs des Juifs vers Israël, dirigée par l’ancien refuznik russe Nathan Sharansky, prépare un plan pour absorber 120.000 Juifs français en quatre ans, soit le quart de la population juive. Le chiffre avancé reflète une méconnaissance totale de la communauté française. C’est au mieux un vœu mais certainement une incohérence de croire que l’on peut passer de 4.000 immigrants à 30.000 immigrants par an, par un simple souhait. 


LE ROI DE JORDANIE PREND DU GALON FACE À L’ISLAMISME



LE ROI DE JORDANIE PREND DU GALON FACE À L’ISLAMISME

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

           

          La mort du roi d’Arabie place la Jordanie en première ligne face à l’extrémisme islamique. Le roi Abdallah de Jordanie devient l’héritier de droit pour prendre la relève du roi défunt comme fer de lance du monde arabe sunnite mais avec la différence qu’il pourrait favoriser l’émergence d’un islam moins radical et plus moderne. Il reprend le flambeau, jusqu’alors dévolu au roi d’Arabie, pour unir la famille sunnite. Il a décidé de se rapprocher du président égyptien Al-Sissi pour organiser une réunion internationale des dirigeants musulmans au Caire. Il a choisi le lieu le plus symbolique du sunnisme, l’université al-Azhar, pour jeter les bases d’un islam modernisé.

dimanche 25 janvier 2015

UN NOUVEAU FRONT S’OUVRE SUR LE GOLAN



UN NOUVEAU FRONT S’OUVRE SUR LE GOLAN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 



L’attaque attribuée à l’aviation israélienne, qui a causé la mort de six Iraniens, dont un général de la Garde révolutionnaire, et six miliciens du Hezbollah, risque de transformer le Golan en zone de guérilla. C’est la réaction qu’auraient décidé le commandement iranien et le Hezbollah. La milice libanaise veut étendre son activité depuis le Liban en construisant des infrastructures sur le Golan pour lancer des attaques directes depuis ce front.

APARTHEID de Jean SMIA



APARTHEID

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                    

          Il est des mots, comme ça, dont l'utilisation inappropriée ne fait que banaliser l'horreur de ce qu'ils représentent : apartheid, crime contre l'humanité, nazisme, destruction massive, esclavagisme, etc.... Or, Manuel Vals, n'en déplaise à Nicolas Sarkozy, a employé le mot apartheid à bon escient.


LA LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME Par Gérard AKOUN,



LUTTE CONTRE L’OBSCURANTISME

Par Gérard AKOUN, Judaïques FM


Après le massacre commis dans les locaux de Charlie hebdo, après  l’assassinat des policiers, après celui des Juifs clients de l’Hyper Casher, force avait été de constater qu’il y a eu, des trous dans les mailles du filet censé nous protéger. Ceux  qui allaient  commettre ces atrocités étaient connus des services de police comme délinquants, mais ces services ignoraient jusqu’à quel point ils avaient pu se radicaliser en prison. On ne les avait pas suffisamment suivis, par manque de moyens, quand ils en étaient sortis. La coordination entre les différents services de renseignements et de police avait été insuffisante.

vendredi 23 janvier 2015

LES FRANÇAIS DANS LE PIÈGE DE LA "FRANCE-CHARLIE" Par Marianne ARNAUD



LES FRANÇAIS DANS LE PIÈGE DE LA "FRANCE-CHARLIE"

Par Marianne ARNAUD


          
          Ainsi la nouvelle a tourné en boucle pendant deux jours dans les media français : le président Hollande a gagné vingt points dans les sondages, et ce, après le massacre de dix-sept personnes, par des criminels multirécidivistes, connus de la police, et tous relâchés par la Justice avant d'avoir exécuté la totalité de leur peine. Notre président jouirait d'une «nouvelle popularité» qu'il doit, avant tout, à cette «marche républicaine», organisée de main de maître par son gouvernement, et qui a su rallier non seulement des millions de Français qui ont voulu exprimer leur haine du terrorisme en scandant : «Je suis Charlie», mais aussi, une cinquantaine de dirigeants politiques du monde.

DE LA DÉRISION ET DE LA HAINE Par André NAHUM



DE LA DÉRISION ET DE LA HAINE

La chronique de André NAHUM



Je vous parle de ma bonne ville de Sarcelles, devenue un camp militaire avec des soldats qui  dorment dans les synagogues et qui se relaient jour et nuit dans la gare et devant les lieux de culte et les bâtiments juifs menacés.  Cela fait bizarre, cela rappelle la guerre, mais c’est rassurant et les gens se demandent avec inquiétude : Jusqu’à quand vont-ils rester et que se passera-t-il après leur départ? Oui, toute la question est là : Allons-nous vivre en permanence sous protection militaire ?

KOL-ISRAEL : MORTS IRANIENS À QUNEITRA



KOL-ISRAEL : MORTS IRANIENS À 
QUNEITRA


Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Annie GABBAI

Israéliens au Golan


Israël a toujours maintenu une position neutre à l’égard du conflit syrien estimant qu’il s’agissait d’un conflit interne. La Syrie de son côté a toujours respecté le cessez-le-feu puisqu’aucun coup de feu n’a été tiré depuis 1973 à travers la frontière. Mais cela ne veut pas dire qu’Israël ne surveille pas de près tout ce qui s’y passe. C’est un secret de polichinelle de d’avancer que des commandos israéliens opèrent sur place pour surveiller de près la zone des combats sans y participer. Il s’agit de noter les mouvements de troupes mais surtout les transferts d’armement sensibles (fusées, armes chimiques) qui pourraient parvenir au Hezbollah. D’ailleurs en décembre dernier l’aviation israélienne  avait frappé des entrepôts d’armes proches de Damas lorsque le danger a été avéré.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

mardi 20 janvier 2015

LE RETOUR DU FRANC SUISSE Par Dov ZERAH



LE RETOUR DU FRANC SUISSE

Le point économique de Dov ZERAH


         
          

          
          Le 6 septembre 2011, par un communiqué de presse, la banque nationale suisse (BNS) avait annoncé qu’elle «vise un affaiblissement substantiel et durable du franc. Dès ce jour, elle ne tolérera plus de cours inférieur à 1,20 franc pour un euro sur le marché des changes. La Banque nationale fera prévaloir ce cours plancher avec toute la détermination requise et est prête à acheter des devises en quantité illimitée».

CHOISIR L’UNE DES DEUX CONCEPTIONS DU SIONISME


CHOISIR L’UNE DES DEUX CONCEPTIONS DU SIONISME
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            
          La parenthèse dramatique des assassinats français étant presque tournée, la politique  reprend ses droits en Israël avec une campagne législative qui se poursuivra crescendo tant le résultat final reste encore très indécis. Les électeurs n’auront pas à choisir entre deux leaders, ou entre deux générations d’hommes politiques, ou entre la droite et la gauche, mais entre deux conceptions opposées du sionisme.

dimanche 18 janvier 2015

FRUSTRATIONS Par Jean SMIA



FRUSTRATIONS

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                

          Le fait qu'il y ait eu des millions de gens qui ont réagi aux récents événements est étonnant. Sans dévaluer pour autant l'ampleur et la sincérité de cette mobilisation spontanée et populaire que la politique a récupérée par une marche. Il ne faut pas perdre de vue qu'avant cette marche, et au sujet de ces événements-là, il y avait déjà un ressenti et des témoignages d'unanimité nationale.

LES JOURS D’APRÈS Par Daphna Poznanski-Benhamou


LES JOURS D’APRÈS

Par Daphna Poznanski-Benhamou (*)


A la mémoire des 17 victimes des attentats des terroristes islamistes en France


Tout d’abord, ce fut la stupéfaction devant les nouvelles qui nous parvenaient via les chaînes de TV d’infos en continu et les réseaux sociaux. Puis nous sommes restés tétanisés devant les écrans TV, zappant sans cesse pour nous abreuver des nouvelles de cette France lointaine pour nous, Français de l’étranger, et si proche pourtant par les liens qui perdurent au-delà des mers. Après le dénouement rapide, grâce à l’efficacité des forces de l’ordre, mais hélas sanglant de par l’immonde cruauté des terroristes islamistes, malgré la tristesse, malgré la fierté de savoir la France debout pour défendre ses valeurs, il faut se poser la question : que faire maintenant, en ces jours ?

samedi 17 janvier 2015

KOL-ISRAËL : LES PRIMAIRES DE BENNETT



KOL-ISRAËL : LES PRIMAIRES DE BENNETT

HABAYIT HAYEHUDI

Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Daniel HOFFMAN

HaBayit Hayehudi est l’ancien parti national religieux sioniste dont la direction avait été confiée en 2013 à un jeune du high-tech, Naftali Bennett. À la suite des primaires du parti, il avait pris alors la tête d'une liste avec une équipe chargée d'insuffler un nouvel esprit sinon une nouvelle doctrine au parti.
Aux primaires du 14 janvier 2015, les deux premières places sont occupées par Naftali Bennet et Uri Ariel du parti Ihoud Leumi qui s’est joint à la liste HaBayit Hayehudi. Les deux partis religieux ont décidé de réunir leurs listes mais ne parlent pas de fusion des partis après l'élection.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

11 JANVIER 2015, UNE DATE À RETENIR Par Gérard AKOUN




11 JANVIER 2015, UNE DATE À RETENIR

Par Gérard AKOUN, Judaïques FM


Plusieurs millions de personnes ont défilé, dimanche, dans les villes de France, elles étaient 1.500.000 à Paris. Des jeunes, des vieux, des hommes, des femmes, seuls ou en famille, ont marché ou piétiné pendant  des heures pour dire toute l’horreur qu’ils avaient ressentie, après le massacre perpétré dans le local de Charlie hebdo, les exécutions de policiers et l’assassinat de quatre des otages juifs de  l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes. Ils se sont levé en masse  pour dire non à la barbarie, au fanatisme, aux djihadistes d’El Quaïda et de Daesh, l’État islamique, qui ont tous deux commandité  ces attentats.

vendredi 16 janvier 2015

ÊTRE OU NE PAS ÊTRE CHARLIE Par Marianne ARNAUD



ÊTRE OU NE PAS ÊTRE CHARLIE

Par Marianne ARNAUD

Après cette marche de tout un peuple, impressionnant de dignité -  de quatre à cinq millions de personnes - descendu dans la rue pour dire son attachement aux valeurs démocratiques de la France, à son vivre ensemble, et affirmer haut et fort son rejet de l'intolérance et de la violence, il est indéniable que le peuple, dans son ensemble, s'est librement exprimé.

SLATE : LE DILEMME DES JUIFS FRANÇAIS


LE DILEMME DES JUIFS FRANÇAIS

Par Jacques BENILLOUCHE, Slate.fr


        L'aspiration au départ existe, mais après l'aliyah, la vie en Israël n'est pas si facile pour les juifs français qui ont décidé d'émigrer.


          Au lendemain de l’assassinat des quatre juifs dans un supermarché casher de Vincennes, la douleur s’estompe et la politique en Israël reprend ses priorités. Les juifs français risquent d’être, malgré eux, les enjeux des élections israéliennes anticipées du 17 mars 2015. Ils font l’objet d’une manœuvre de récupération de la part des politiques qui se sont précipités à Paris pour s’intéresser aux juifs français, par opportunisme.


J’AI PEUR Par André NAHUM



J’AI PEUR

La chronique de André NAHUM



Oui, j’ai peur. Depuis huit jours je suis scotché à la télé, le transistor collé à l’oreille. J’ai peur, non pas pour moi, ma vie touche à son terme, mais pour mes enfants, mes petits-enfants et mes arrière-petits-enfants. Mes voisins, mes amis ont peur. Parce que l’antisémitisme progresse à pas de géant et que maintenant il tue. Parce qu’il est devenu banal, comme il est devenu banal de haïr, d’insulter et de diaboliser l’Etat d’Israël dans lequel ont trouvé refuge les survivants de la Shoah et un grand nombre de réfugiés juifs des pays arabes.