ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

lundi 27 février 2017

Qui a trahi Paul AMAR par Claude Grundman-Brightman



QUI A TRAHI PAUL AMAR ?

Une tribune de Claude Grundman-Brightman

Présidente du développement francophone du NAC
           
           
          La première fois que j'ai rencontré Paul Amar, en vrai, c'était il y a deux ans, un mois après son arrivée en Israël. Il était mon invité au Collège Académique de Netanya pour une Master class où il a raconté son parcours professionnel en France avec cette intégrité qui le caractérisait et l’épisode des gants de boxe face à Jean-Marie le Pen qui lui avait coûté sa place au journal télévisé. En tant que Juif français il avait écrit « Blessures » dans un livre coup de cœur. Enfin il avait annoncé sa décision d'accepter la proposition de Patrick Drahi de devenir directeur de l’information d’I24News.

Craintes sur l'indépendance de la Cour Suprême d'Israël



CRAINTES SUR L’INDÉPENDANCE DE LA COUR SUPRÊME D’ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


           
Cour Suprême
          La Cour suprême d'Israël est au sommet du système judiciaire israélien dont elle est la plus haute instance. Elle est composée de 15 membres nommés par un comité indépendant de sélection des juges, établi par l’une des 14 lois fondamentales : celle de la magistrature. La Cour suprême est à la fois une Cour d'Appel pour le pénal et le civil, et une Haute Cour de Justice, siégeant en première instance, principalement pour ce qui concerne le contrôle juridictionnel des décisions du gouvernement ainsi que pour le contrôle de constitutionnalité des lois.

dimanche 26 février 2017

Le Hamas dans les bras de l'égyptien Al-Sissi



LE HAMAS DANS LES BRAS DE L’ÉGYPTIEN AL-SISSI

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


John Kerry et le président Al-Sissi
            
         En refusant de signer un accord avec les Palestiniens, proposé par le trio John Kerry, l’Égypte et la Jordanie, Netanyahou a poussé le Hamas dans les bras d’Al-Sissi. Certes le président égyptien pourrait jouer le rôle de modérateur dans le conflit mais cette nouvelle alliance risque d’affaiblir le flanc sud d’Israël. La visite au Caire d’Ismaël Haniyeh, qui a remplacé Khaled Mechaal comme directeur politique, semble avoir porté ses fruits puisque, après des semaines de guerre larvée, l'Égypte et le Hamas sont parvenus à des accords sécuritaires, politiques et économiques.

samedi 25 février 2017

Présidentielle J-60 par Gérard AKOUN



PRÉSIDENTIELLE J-60

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

            

          Le vingt-trois avril, dans deux mois, se déroulera le premier tour de l’élection présidentielle. Si on se fie aux sondages, c’est risqué, mais ils ne peuvent pas toujours se tromper ; de très nombreux électeurs restent indécis.  On les comprend.  On a assisté ces derniers mois, après le renoncement de François Hollande, à un bouleversement politique, dont ont été victimes, dans le cadre des primaires, des candidats à la candidature qui semblaient être en bonne position pour représenter leur camp, Nicolas Sarkozy ou Alain Juppé pour la droite et le centre, Manuel Vals pour la gauche. Les électeurs qui ont participé  à ces primaires ont choisi, respectivement, François Fillon pour la droite dure, Benoit Hamon contre la gauche de gouvernement, des vainqueurs inattendus !


jeudi 23 février 2017

Crime contre l'humanité par Jean SMIA



CRIME CONTRE L'HUMANITÉ ?

Le billet d'humeur de Jean SMIA
            

         Parmi les crimes contre l'humanité qui sont passés sous silence, ce sont les décolonisations irresponsables qui se verront qualifiées de crimes contre l'humanité. En décolonisant, ils ont laissé des populations entières sans structures ni organisations gouvernementales charpentées. C'est comme s’ils avaient laissé des petits enfants en liberté courir sur une autoroute à grand trafic et ce, avec la même cruauté qu'ils avaient laissé les Harkis sans armes se faire massacrer.

mercredi 22 février 2017

La route de la soie par Dov ZERAH



LA ROUTE DE LA SOIE

Le point économique de Dov ZERAH


           
    Depuis une vingtaine d’années, nous assistons à l’expansionnisme chinois de par le monde, selon une stratégie claire et appliquée dans la durée avec une détermination sans faille.
            En Asie, les exemples sont nombreux, très nombreux : les pays sous-traitants de l’industrie chinoise, les nombreux investissements directs dans les pays…Avec la banque asiatique d’investissements, concurrente directe de la Banque mondiale et de la banque asiatique de développement, la Chine s’affirme à la fois comme le financier et le maître d’ouvrage.  


Conflit palestinien : encore une occasion ratée



CONFLIT PALESTINIEN : ENCORE UNE OCCASION RATÉE

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            


         Une réunion secrète s’est tenue en février 2016 au port d’Aqaba en Jordanie, entre le premier ministre Benjamin Netanyahou, le secrétaire d’État John Kerry, le roi Abdallah II de Jordanie et le président égyptien Al-Sissi. Rien n’a transpiré jusqu’à ce qu’un journal israélien ne la révèle le 19 février 2017 et qu’elle soit confirmée du côté américain. Le chef de l’opposition Yitzhak Herzog avait été mis dans le secret mais il avait gardé le silence pour respecter le secret d’État. Il a cependant exprimé son amertume : « il y a un an, au sommet d'Akaba, Netanyahou avait l'occasion de changer la face du Moyen-Orient. Il a préféré se dérober ». Kerry avait masqué cette réunion secrète en organisant, en même temps, un voyage à Amman les 19 et 20 février pour rencontrer Mahmoud Abbas.



mardi 21 février 2017

L'échec programmé des candidats naturels



L’ÉCHEC PROGRAMMÉ DES CANDIDATS NATURELS

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            

          Il y a quelques semaines, personne n’aurait parié un kopeck sur la défaite d’abord d’Alain Juppé puis ensuite de François Fillon à droite et enfin sur l’écrasement de Manuel Valls à la primaire. Les candidats naturels des partis, qui ont longtemps fait la course en tête des sondages, ont été renvoyés à leurs chères études. Les normes politiques ont été changées. Les partis ont été bousculés dans leur hégémonie.

lundi 20 février 2017

Macron...à reculons par Alain PIERRET



MACRON … À RECULONS !

Par Alain PIERRET
Ancien Ambassadeur

           
Colonisation Algérie
          En quelques secondes, Monsieur Macron, vous avez effacé plusieurs siècles de notre histoire. Certes, les conquêtes coloniales ne se sont pas faites sans drames innombrables, voire innommables. Vous avez cependant oublié des éléments essentiels qui devraient permettre à un candidat à l’élection présidentielle d’avoir une vision plus juste, non démagogique, de la colonisation.


Le suicide économique et l'antisémitisme des Djerbiens



LE SUICIDE ÉCONOMIQUE ET L'ANTISÉMITISME DES DJERBIENS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


                
Houmt Shouk

          On pourrait se demander ce qu’allait faire Harry Bitan dans cette galère tunisienne. Ce restaurateur juif avait décidé de s’installer précisément à Houmt Souk, chef-lieu administratif de l'île tunisienne de Djerba. Si l’on voulait se débarrasser des derniers Juifs de Tunisie, moins d’un millier dans l’île, quelques centaines dans le reste du pays, on ne s’y prendrait pas autrement. Des 110.000 Juifs installés en Tunisie à la veille de l’indépendance, sous le Protectorat français, tous ont fait le choix de s’exiler. Mais il existe toujours des irréductibles, des amoureux de leur pays natal, pour miser sur leur avenir dans un pays musulman gangrené par l’islamisme.    
Cliquer sur la suite pour voir une vidéo

samedi 18 février 2017

Bilan contrasté de la visite de Netanyahou à Washington



BILAN CONTRASTÉ DE LA VISITE DE NETANYAHOU À WASHINGTON

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


            
          Si l’on se borne au décorum, alors la visite de Netanyahou à Washington a été un franc succès ; si l’on analyse les résultats concrets d’une telle rencontre, alors elle a été vide de sens. Certes, il s’agissait d’une première rencontre pour se connaître, un round d’observation selon les poncifs de la boxe. Netanyahou voulait être symboliquement le premier responsable étranger à se rendre à Washington mais il a été coiffé au poteau par la britannique Theresa May qui s’est précipitée à la Maison Blanche le 27 janvier 2017 pour saluer le nouveau président des États-Unis.

Le nouveau visage de Marine le Pen par Gérard AKOUN



LE NOUVEAU VISAGE DE MARINE LE PEN

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM
            

          Marine Le Pen caracole dans les sondages, sa présence au deuxième tour de l’élection présidentielle n’est pas même mise en doute ; elle n’est plus diabolisée, on pourrait même se demander si elle fait encore partie du Front National ! Ce sigle n’apparait plus dans ses meetings pas plus que la flamme tricolore, ce logo emprunté au fascisme italien d’après guerre


vendredi 17 février 2017

Après le Sinaï, Daesh cible Israël




APRÈS LE SINAÏ, DAESH CIBLE ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
           
           
Un check-point de l'armée à al-Arich, dans le nord du Sinaï
          Daesh a décidé d'ouvrir un nouveau front avec Israël en changeant de stratégie. Alors que sa position initiale avait pour objectif de créer un califat en Irak et en Syrie, il a désormais de nouvelles ambitions. Après la Libye et l’Égypte, il vise à présent Israël. Le 1er juillet l’État islamique avait attaqué quatre points de contrôle égyptiens et miné les alentours d'un commissariat près de Cheikh Zoweid. Des frappes aériennes avaient alors été menées par les avions de chasse F-16 et les hélicoptères Apache égyptiens. Cette guerre du Sinaï a fait au moins 36 morts, dont une majorité de soldats égyptiens. De leur côté, les djihadistes ont perdu une centaine de combattants.

jeudi 16 février 2017

Avec Sinwar, le choix du Hamas entre extrémisme ou réalisme



AVEC SINWAR, LE CHOIX DU HAMAS ENTRE EXTRÉMISME OU  RÉALISME

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

Haniyeh et Sinwar

              Le Hamas vient de désigner Yahya Sinwar pour remplacer Ismaël Haniyeh. Il est trop tôt pour évaluer les conséquences d'une telle décision sur la situation globale dans la région et sur les relations avec IsraëlCette élection fait suite à la décision de Haniyeh de prendre la place de Khaled Mechaal comme chef du bureau politique du Hamas. Yahya Sinwar, 54 ans, est une grosse pointure dans le mouvement palestinien. Né dans le camp de réfugiés de Khan Younes, au sud de la bande de Gaza, il a fait des études universitaires à l’Université islamique où il a obtenu une maîtrise en littérature arabe.   

       

mercredi 15 février 2017

Les ennemis nationaux de Donad Trump par Dov ZERAH



LES ENNEMIS NATIONAUX DE DONALD TRUMP

Le point de Dov ZERAH


            

          La vie politique américaine est marquée par la morale, le bien et le mal, et donc par l’existence d’ennemis nationaux. Des bons et des méchants comme dans un western. L’Union soviétique avait été en son temps qualifiée d’«Empire du mal». Du temps de Ronald Reagan, il y avait les «États voyous» comme la Libye du colonel Kadhafi. Nous avons eu avec George Bush junior «l’axe du mal» composé de la Corée du Nord, l’Irak de Saddam HUSSEIN et l’Iran. Nous avons peut-être oublié son concept de «l’avant­-poste de la tyrannie» avec la Biélorussie, la Birmanie de la junte militaire, Cuba, et le Zimbabwe.

L'Iran impose des changements à Tsahal



L’IRAN IMPOSE DES CHANGEMENTS À  TSAHAL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

            

       L’évolution de la politique américaine vis-à-vis de l’Iran justifie des changements au sein de la défense israélienne. La condamnation des tirs de missiles iraniens par Donald Trump ne laisse aucun doute sur la nouvelle politique qu’il compte mener et qui s’oriente vers une aggravation des relations américano-iraniennes. Il est probable que l’accord nucléaire avec l’Iran sera révoqué, sinon au moins amendé, parce que l’Iran persiste à tester ses missiles et à soutenir des organisations terroristes. La politique d’Obama sera ainsi totalement effacée, quelques semaines à peine après l’entrée en fonction du nouveau président.