ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

mercredi 31 octobre 2012

OBAMA : UN BILAN MITIGÉ DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE



OBAMA : UN BILAN MITIGÉ DE POLITIQUE ÉTRANGÈRE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Les candidats américains n’ont pas accordé dans leur débat une place importante aux affaires étrangères. Les enjeux économiques et internes ont dominé la campagne. Il est établi que la politique étrangère nécessite du temps pour s’imposer et pour obtenir des résultats tangibles. Les présidents reportent donc souvent leur action internationale après leur réélection. D’ailleurs, aucun président américain ne s’est affirmé dans l’Histoire sans avoir accompli  deux mandats. Le premier mandat sert à s’informer et se former et le second à agir car, libéré des contingences de sa réélection, il reprend une liberté d’action qui lui permet de s’affranchir des lobbies qui dictent son action. 
Barack Obama n’a jamais évoqué la nouvelle action qu’il compte mener pour les dossiers internationaux d’importance comme s’il craignait de mettre en évidence ses failles, sauf à considérer qu’il y aura continuité avec la politique du premier mandat.

dimanche 28 octobre 2012

UKRAINE : ÉLECTIONS SANS LA PRINCESSE



UKRAINE : ÉLECTIONS SANS LA PRINCESSE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


            L’Ukraine, ancienne république soviétique, refait parler d’elle à l’occasion des élections du 28 octobre 2012. Celles du 30 septembre 2007 avaient vu la victoire d’Ioulia Timochenko. Ce pays plus étendu que la France, l’un des plus grands de l’Europe, peuplé de 50 millions d’habitants vit une situation politique très compliquée car il est virtuellement coupé en deux entités totalement opposées. L’occidentale lorgne vers l’ouest, se vante que son Eglise soit rattachée à Rome, défend sa langue, l’ukrainien, et vit sous le rêve américain. L’orientale, qui ne parle que le russe, affiliée au Patriarcat orthodoxe, est indéfectiblement attachée aux liens historiques avec la Russie. 


LES CANDIDATS AMÉRICAINS FACE À ISRAËL



LES CANDIDATS AMÉRICAINS FACE À ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps
             

         Le troisième débat Obama-Romney était censé départager les candidats grâce aux problèmes internationaux. Il a confirmé en fait le consensus existant entre démocrates et républicains sur la plupart des conflits en cours. Rien de transcendant n’a été dit sur le problème israélo-palestinien qui puisse permettre aux électeurs américains de se faire une religion.  L’élection américaine ne se joue pas forcément sur le vote des juifs américains mais le problème d’Israël reste un élément qui influence le choix d’un président. D’ailleurs les professions de foi contiennent des chapitres entiers sur les relations israélo-américaines.

samedi 27 octobre 2012

ÉLECTEUR ASHKÉNAZE OU SÉFARADE : UNE SURVIVANCE DE L’EXIL





ÉLECTEUR ASHKÉNAZE OU SÉFARADE : UNE SURVIVANCE DE L’EXIL

Par Jacques BENILLOUCHE 

copyright © Temps et Contretemps


Dirigeants du Shass

  La campagne électorale qui s’ouvre en Israël sera l’occasion de tous les excès et de toutes les déviations pour atteindre le cœur des électeurs ou plutôt leur bulletin de vote. La fusion des listes Likoud et Israël Beiteinou a été l’occasion pour les orthodoxes du Shass de faire une déclaration dont le thème est d’un autre âge, comme d’ailleurs le parti lui-même qui persiste à mêler religion et politique au détriment bien sûr de ce qui est purement saint.


vendredi 26 octobre 2012

NETANYAHOU VIRE À L’EXTRÊME-DROITE



NETANYAHOU VIRE À L’EXTRÊME-DROITE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
       
          La nouvelle a fait l’effet d’une bombe politique tant elle était peu attendue. La fusion des listes électorales du Likoud et d’Israël Beitenou, sans pour l’instant fusionner les partis, pousse Benjamin Netanyahou à l’extrême droite de l’échiquier politique. Le Likoud prend des risques car il n’est pas certain que cette addition ne se transformera pas en soustraction si certains électeurs désappointés par la proximité avec les nationalistes choisissent un autre bord. On imagine la réaction française face à une fusion de l'UMP et du Front national.

jeudi 25 octobre 2012

BIZARRE ? NON Par Gérard AKOUN



BIZARRE ? NON

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM

L'émir à Gaza

Israël a critiqué la visite effectuée par l’émir du Qatar, Hamad ben Khalifa al-Thani, dans la bande de Gaza en la qualifiant de «bizarre» et s’est étonné de voir l’émir du Qatar prendre le parti du Hamas contre l’Autorité palestinienne. Le porte parole du ministère des Affaires étrangères Ygal Palmor  en a conclu, je cite «l’émir a ainsi choisi son camp et ce n’est pas le bon».

MAHMOUD ABBAS : LA SOLITUDE DU POUVOIR



MAHMOUD ABBAS : LA SOLITUDE DU POUVOIR

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            Les mauvaises nouvelles s’accumulent à Ramallah alors que le président de l’Autorité semble de plus en plus isolé. Tout ce qu’il a entrepris a mal tourné ou s’est retourné contre son peuple. Malgré les mises en garde américaines, la demande d’admission de la Palestine comme État membre à l’ONU a échoué, entrainant le courroux et le veto des États-Unis ainsi que la réduction de l’aide économique américaine comme sanction. La pseudo-victoire de l’admission à l’UNESCO s’est transformée en défaite pour l’organisation qui a perdu 22% de son budget après le retrait américain et les remontrances de Barack Obama.

mardi 23 octobre 2012

LA STRATÉGIE DU QATAR AU PROCHE-ORIENT



LA STRATÉGIE DU QATAR AU PROCHE-ORIENT

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
L'émir du Qatar

     L'émir du Qatar a été le premier chef d'État à se rendre le 23 octobre 2012 dans la bande de Gaza depuis que les islamistes du Hamas ont pris le contrôle de la bande en 2007. Il avait été aussi, en août 1999, le premier chef d’État du Golfe à se rendre en visite officielle à Gaza, dirigé alors par Yasser Arafat. La visite du cheikh Hamad ben Khalifa al Thani est officiellement destinée à lancer des projets de reconstruction pour plus de 250 millions de dollars (192 millions d'euros).

lundi 22 octobre 2012

SLATE : ISRAËL, TERRE PERDUE POUR LA GAUCHE



SLATE : ISRAËL, TERRE PERDUE POUR LA GAUCHE

Par Jacques BENILLOUCHE


Les travaillistes ont été les pères fondateurs d'Israël. Aujourd'hui, ils sont inexistants face à l'omniprésent Benjamin Netanyahou.

Shimon Peres, le 17 mai 2009. L'ancien leader de la gauche est passé à Kadima.

En provoquant des législatives anticipées (qui devraient se tenir le 22 janvier 2013), Benjamin Netanyahou a décidé de prendre le risque de précipiter les évènements à un moment propice pour lui car les sondages lui assurent une réélection confortable à la tête d’une droite installée durablement en Israël. Dans ce contexte, l’inexistence d’une opposition de gauche étonne, sinon inquiète.
Car les travaillistes ont été les pères fondateurs de l’Etat d’Israël. Ils ont régné sans partage, sous différentes appellations, de 1930, avant la création de l’État en 1948, jusqu’en 1977.....

Lire la suite en cliquant sur le lien :

dimanche 21 octobre 2012

DÉSILLUSION A TUNIS Par Zvi MAZEL



DÉSILLUSION A TUNIS


Par Zvi MAZEL
Ancien ambassadeur d’Israël en Égypte
Fellow of the Jerusalem Center for Public Affairs
copyright © Temps et Contretemps


Moustapha Ben Jaafar Président de l'Assemblée constituante

A Tunis, l’assemblée nationale constituante  doit en principe rendre publique le 23 octobre le  projet de la nouvelle constitution élaboré par ses différentes commissions. Elle doit ensuite voter l’adoption de ce projet puis, le soumettre à la ratification populaire par referendum. On est pourtant bien loin de l’euphorie qui devrait marquer ce moment.


ENFIN UNE FLOTTILLE POUR LA SYRIE



ENFIN UNE FLOTTILLE POUR LA SYRIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

L'Estelle bateau humanitaire

Une grande nouvelle que nous sommes contents de relayer sur le site pour prouver que la démocratie n'est pas à sens unique et qu'il existe des militants gauchistes courageux et téméraires. L'exemple de Gaza est enfin imité. Le bateau humanitaire Rachida est en route.


samedi 20 octobre 2012

LA BÊTE BOUGE ENCORE EN SYRIE



LA BÊTE BOUGE ENCORE EN SYRIE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
 
                 
Wissam Al-Hassan

       L’attentat qui vient d’être perpétré à Beyrouth est de la même facture que celui qui a éliminé l’ancien premier ministre Rafik Hariri. Même modus operandi, même haine, même détermination, même acte vengeur, même menace et même avertissement.

JUDAÏQUES-FM : LA FRANCOPHONIE



JUDAÏQUES-FM

LA FRANCOPHONIE




L’INVITÉ DU JOURNAL DU 19 OCTOBRE 2012

Jacques BENILLOUCHE

Au micro de

Olivier ISSEMBERT


video
Cliquer  sur le triangle noir pour écouter l'émission

vendredi 19 octobre 2012

DÉMOCRATIE EN PANNE EN ISRAËL



DÉMOCRATIE EN PANNE EN ISRAËL

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
          
Netanyahou à la Knesset
        On pourrait se poser la question de la réalité de la démocratie en Israël quand on voit comment sont organisées les listes électorales dans un scrutin à la proportionnelle intégrale. Si les partis ont décidé d’écœurer les nouveaux venus, ils ne s’y seraient pas pris autrement. L’appel aux jeunes sera pour la prochaine fois. Les nouveaux visages et la nouvelle garde viendront dans quelques années.