ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

dimanche 31 mai 2015

EXIT l’UMP, UN MAL FRANÇAIS



EXIT l’UMP, UN MAL FRANÇAIS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

            

          Le changement de nom des partis est un mal français. Le Parti Républicain américain a été fondé le 28 février 1854. Le Parti Démocrate créé par Thomas Jefferson et James Madison s'était constitué entre 1793 et 1798. Ces deux partis ont gardé leur nom jusqu’à aujourd’hui. Il en est de même des deux principaux partis britanniques dont les dirigeants n’ont jamais estimé utile de modifier les intitulés. Les partis anglo-saxons appartiennent à leurs militants et certainement pas à leurs dirigeants ce qui permet une continuité malgré les alternances interne et externe.

samedi 30 mai 2015

LES TRAVAILLISTES ISRAÉLIENS DOUTENT AVEC ISAAC HERZOG



LES TRAVAILLISTES ISRAÉLIENS DOUTENT AVEC ISAAC HERZOG

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          Les Anglais sont maîtres dans l’art de pratiquer la véritable démocratie. Ils savent tirer les leçons des échecs et prendre les mesures immédiates dans l’intérêt de leur parti. Ed Miliband a annoncé sa démission, le 8 mai, après avoir subi une défaite aux élections législatives. Lui aussi a été victime des sondages qui prédisaient un score très serré entre les deux partis concurrents. Le Labour a obtenu presque 100 sièges de moins que les conservateurs (232 contre 331). Il s’est expliqué aux fidèles de son parti : «Ce n’est pas le discours que j’aurais souhaité faire. Le Labour a besoin d’un leader fort. Il a besoin de se reconstruire». Sa décision de partir s’imposait pour garantir l’avenir de son parti.

SARKOZY : DE L’UMP AUX RÉPUBLICAINS Par Gérard AKOUN



SARKOZY : DE L’UMP AUX RÉPUBLICAINS

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM



Nicolas Sarkozy pourra annoncer, samedi prochain, le changement de nom de son parti, l’UMP va devenir «les Républicains». Cette référence aux institutions américaines, au «Grand Old Party» donne une certaine orientation sur la politique qu’il compte mener s’il était élu en 2017.  Il faudrait  rappeler à ce grand admirateur des États-Unis que ce parti, fondé en 1854, n’a pas eu besoin de changer de nom pour donner aux États-Unis de grands présidents ! Il faudrait aussi lui faire savoir que dans ce pays, comme dans la plupart des autres pays démocratiques, un président battu aux élections  n’a jamais essayé de retrouver le poste dont il avait été évincé. 


LES INDIGNÉS Par André NAHUM



LES INDIGNÉS

La chronique de André NAHUM



En 2010, Stéphane Hessel publiait sous le titre «Indignez-vous»,  un essai de 32 pages qui connut un formidable succès et dont il fut vendu 4 millions d’exemplaires. L’indignation, écrivait-il, est devenue le ferment de l’esprit de résistance.
Ces propos ne restèrent pas  lettre morte. Un peu partout dans le monde, des foules nombreuses ont manifesté leur ras-le-bol de leurs conditions d’existence, des injustices  sociales, des combines, de l’incurie, de l’incompétence voire de la malhonnêteté  de leurs dirigeants. Ils ont compris qu’on se jouait d’eux, qu’on  les  utilisait.

jeudi 28 mai 2015

BRUNO TERTRAIS ET DAESH Par Jean CORCOS


BRUNO TERTRAIS ET DAESH

Par Jean CORCOS
Judaïques FM


Dimanche 17 mai, Judaïques FM diffusait une émission intitulée «Daesh, Iran, le Moyen-Orient de tous les dangers». C'est vrai que, du point de vue de la sécurité internationale et des risques existentiels pour Israël, la double perspective d'un Califat islamique triomphant, d'une part, et d'un Iran possédant la bombe atomique, d'autre part, sont des cauchemars. En même temps, ces deux acteurs s'affrontent directement, dans la grande fracture entre Sunnites et Chiites. Pour en parler, j'avais à nouveau comme invité un des meilleurs spécialistes sur la sécurité internationale, Bruno Tertrais. Pour rappel, il est maître de recherche à la Fondation pour la Recherche Stratégique, et membre de «l'International Institute for Strategic Studies» de Londres.

SHIMON PERES, MINISTRE DES A.E PAR DÉFAUT



SHIMON PERES, MINISTRE DES A.E PAR DÉFAUT

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps
            

          Infatigable malgré ses 92 ans, le dernier père fondateur de l'État d'Israël vivant à ce jour, Shimon Peres, parcourt le monde en diffusant la bonne parole israélienne. On pensait qu’il allait prendre sa retraite au terme de son mandat de président de l’État, mais c’était mal le connaître tant il veut œuvrer pour le rapprochement des peuples. Il ne rate jamais une occasion de rencontrer les Grands de ce monde pour les entretenir de la situation au Proche-Orient et pour défendre les positions de l'État juif. Il a compris qu'il fallait occuper l'espace diplomatique et ne pas le laisser uniquement aux pays arabes et aux Palestinens

lundi 25 mai 2015

NAJAT VALLAUD-BELKACEM : RACISME ET MAUVAISE FOI



NAJAT VALLAUD-BELKACEM : RACISME ET MAUVAISE FOI

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



On ne peut se fier uniquement au Figaro pour analyser et prendre position en ce qui concerne la réforme de l’éducation proposée par Najat Vallaud-Belkacem car le débat y est biaisé parce que politisé. La mauvaise foi est de mise et les commentaires sont souvent racistes quand il s’agit d’une beurette, marocaine de surcroît, qui est à l’initiative du projet de l’éducation nationale. La France est ingouvernable quand il s’agit de proposer des réformes de l’éducation car si la droite les propose, elles sont rejetées au nom de principes purement politiciens, et l’inverse est bien sûr valable de la part de la gauche.

dimanche 24 mai 2015

LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, CET ASTRE MORT par Marianne ARNAUD



LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, CET ASTRE MORT

Tribune libre de Marianne ARNAUD



Notre République une, indivisible, laïque et sociale, censée assurer l'égalité devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d'origine, de race ou de religion, cette République qui éclairait le Monde depuis l'époque des Lumières, est un astre mort depuis longtemps, qui continuait néanmoins à luire, mais qui vient de s'éteindre, peut-être à jamais.

LE MESSAGE SUBLIMINAL DU HAMAS À ISRAËL



LE MESSAGE SUBLIMINAL DU HAMAS À ISRAËL
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

Le porte-parole du gouvernement palestinien d'unité Ihab Bseiso (au centre) et le ministre des Travaux publics et du Logement Mufeed Al-Hasayneh (à droite) tiennent une conférence de presse conjointe lors d'une visite officielle à Gaza, le 19 Avril 2015 

Des gesticulations et des déclarations, tant côté israélien que palestinien, tendent à prouver que la situation évolue entre Israël et le Hamas. Une certitude, l’accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas d’avril 2014 est resté lettre morte et n’a pas vu le début d'une réalisation. Le 19 avril 2015, une délégation du Fatah de Cisjordanie était arrivée à Gaza pour mettre en place les modalités de l’accord et, en particulier, pour négocier l’épineuse question du paiement des 40.000 fonctionnaires du Hamas. La durée du séjour était planifiée pour une semaine mais la délégation du Fatah n’est restée qu’une seule journée, mettant ainsi en évidence le fossé important existant entre les politiques des deux factions. Aucun des deux clans n’est prêt à rechercher un consensus.

PÈLERINAGE À LA GHRIBA DE DJERBA Par André NAHUM



PÈLERINAGE  À LA GHRIBA DE DJERBA

La chronique de André NAHUM




          Cette chronique a été écrite le 7 mai 2015 par notre ami André Nahum qui nous a quittés cette année. Son souvenir est encore vivace et surtout la qualité de sa réflexion. Il a toujours gardé un attachement viscéral à sa Tunisie natale et il répétait souvent qu'il éprouvait beaucoup de regrets devant la tournure des événements et devant les mauvais choix des dirigeants tunisiens.

Ce soir, c’est Lag-Ba-Omer, le 33ème jour de l’Omer, jour de réjouissance en l’honneur de la hilloula (célébration du jour du décès) de Rabbi Chim’on bar Yohaï auquel la tradition attribue l’écriture du Zohar, élément majeur de la Kabbale. Dans mon enfance, à Tunis, nous décorions l’appartement de guirlandes fabriquées par l’ensemble de la famille à l’aide de grandes feuilles de papier multicolore, d’un arc entouré de fleurs et de lanternes vénitiennes.

vendredi 22 mai 2015

PALMYRE, C'EST MOURIR UN PEU Par Jean SMIA



PALMYRE, C'EST MOURIR UN PEU

Le billet d'humeur de Jean SMIA

                        

          L'information selon laquelle les gens de l'Unesco étaient très inquiets, à propos des trésors de Palmyre, m'a rempli d'effroi. Malgré ma monstrueuse inquiétude sur la santé des braves gens de l'Unesco, j'ai été réconforté par la formidable victoire de la culture sur l'obscurantisme en apprenant que la majeure partie des livres et écrits anciens ont été sauvés et numérisés.

ISRAËL S’ISOLE Par Gérard AKOUN




ISRAËL S’ISOLE

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM



Les Israéliens ont pu croire que les bouleversements, les violences, que connaît le Moyen-Orient renverraient, au second plan, le conflit israélo palestinien et son absence de solution. En comparaison avec les millions de personnes déplacées, les centaines de milliers de morts et de blessés, provoqués par la guerre en Irak, par les massacres en Syrie, par les crimes monstrueux de Daesh, l’occupation de territoires palestiniens, le blocus de Gaza devenaient un problème mineur. 

ISRAËL : AVIS DE TEMPÊTE Par André NAHUM




ISRAËL : AVIS DE TEMPÊTE

La chronique de André NAHUM


La reconnaissance par le Vatican de l’État de Palestine et la quasi-béatification  de Mahmoud Abbas qualifié d’ange de la paix par le  pape François,  sont un coup dur pour Israël. Le  Saint-Père  jouit  en effet d’un prestige immense dans le monde  et  ses propos donnent au combat des Palestiniens une  certaine dimension mystique qui  n’est pas pour leur déplaire.

BILLET D'HUMEUR : LES FEMMES, UN VÉRITABLE RISQUE EN ISRAËL






LES FEMMES, UN VÉRITABLE RISQUE EN ISRAËL


            

          Les femmes prennent trop d’importance en Israël, elles raflent tous les postes même ceux qui leur étaient fermés jusqu’à présent. Des femmes aux commandes ont envahi tous les secteurs commerciaux et administratifs en Israël, et même militaires. Quatre femmes viennent d’arriver aux commandes, au sens propre du terme puisqu’il s’agit de commandes d’avion. La  promotion de l’académie de pilotage de l’armée de l’air vient d’avoir les honneurs du ministre de la défense, avec une originalité cependant ; l’une d’entre elles est pratiquante de quoi faire passer un mauvais shabbat aux ministres du Shass et de Yaadouth Atorah qui n’ont pas estimé qu’une femme puisse avoir les honneurs de leur liste. Voilà de vrais hommes au moins !

jeudi 21 mai 2015

BILLET D’HUMEUR : SYLVAIN SHALOM, L’ALIBI D’UNE NOMINATION



SYLVAIN SHALOM, L’ALIBI D’UNE NOMINATION


Tous les partis et tous les ministres de la nouvelle coalition gouvernementale ont exprimé officiellement leur opposition à la création d’un État palestinien et œuvrent ouvertement pour un État binational. La question se pose donc de l’utilité de la désignation du ministre de l’Intérieur et vice-Premier ministre Silvain Shalom comme responsable des négociations avec les Palestiniens. Cette désignation paraît vide de sens, sauf à faire naître des espoirs là où il n’y en a pas. Le processus de paix est mort depuis longtemps et seul le coordinateur de Tsahal dans les territoires, Yoav Mordechai, maintient un faible contact technique avec les Palestiniens.

NETANYAHOU : LA SOLITUDE DU POUVOIR



NETANYAHOU : LA SOLITUDE DU POUVOIR

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



          Il est très difficile de cohabiter dans un gouvernement avec au moins trois candidats premiers ministrables, Moshe Kahlon chef du parti Koulanou, Naftali Bennett leader des sionistes religieux HaBayit Hayehudi et Guilad Erdan étoile montante et numéro-2 du Likoud. Et ce, d’autant plus que le premier ministre n’envisage pas du tout de passer la main, ni même de désigner son dauphin. Son ancienne directrice de cabinet Ayelet Shaked avait d'ailleurs rejoint le «félon» Bennett qui avait osé abandonner le Likoud pour une nouvelle aventure loin de Netanyahou.

lundi 18 mai 2015

BILLET D’HUMEUR : MORSI, FROMAGES ET VINS




BILLET D’HUMEUR : MORSI, FROMAGES ET VINS


Aujourd’hui j’ai deux coups de gueule à pousser. Je n’ai pas l’habitude des éclats de voix puisque je me borne à analyser des situations politiques mais deux faits me font bondir.
Morsi et Al-Sissi

RADIO KOL AVIV TOULOUSE - ISRAEL : Un gouvernement à quel prix


RADIO KOL AVIV TOULOUSE



Le Grand Plateau du 17 mai 2015

ISRAEL : Un gouvernement à quel prix 

Jacques BENILLOUCHE

au micro de

Gérald BENARROUS et Marc SZTULMAN

                   

          Il est très difficile de cohabiter dans un gouvernement avec au moins trois candidats premiers ministrables, Moshe Kahlon chef du parti Koulanou, Naftali Bennett leader des sionistes religieux HaBayit Hayehudi et Guilad Erdan étoile montante et numéro-2 du Likoud. Et ce, d’autant plus que le premier ministre n’envisage pas du tout de passer la main, ni même de désigner son dauphin. Son ancienne directrice de cabinet Ayelet Shaked avait d'ailleurs rejoint le «félon» Bennett. 
  Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

UN GOUVERNEMENT CONÇU DANS L’URGENCE



UN GOUVERNEMENT CONÇU DANS L’URGENCE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Le nouveau gouvernement

Le 34ème gouvernement israélien est enfin constitué après de multiples péripéties et de nombreuses frictions au sein même du Likoud. Tout a été fait dans l’urgence imposée par les délais. D’abord les derniers accords de coalition n’ont été signés qu’une heure avant la fin de la période se terminant le 30 avril et ensuite la composition définitive du gouvernement a été repoussée par deux fois pour être divulguée à une heure tardive le 14 mai. Cette pression du temps n’a pas permis de fignoler les contours d’une coalition exigeante parce que les partenaires ont évalué le poids de leur participation.

samedi 16 mai 2015

MINISTRE, JE VEUX ÊTRE Par Gérard AKOUN



MINISTRE,  JE VEUX ÊTRE

Par Gérard AKOUN
Judaïques FM



   
          
      «Un poste de ministre, de sous-ministre, ou de ministre sans portefeuille mais un poste», ces appels en provenance du Likoud ont obligé Benyamin Netanyahou à modifier une loi votée, avec son approbation, lors de la précédente Knesset. Elle stipulait qu’un gouvernement ne pouvait compter plus de dix huit ministres et quatre sous ministres. Mais pour constituer une coalition majoritaire, 61 députés sur 120 pour former un  gouvernement, Benyamin  Netanyahou a été contraint d’attribuer à des alliés très gourmands des fonctions ministérielles de la plus haute importance.


ISRAËL 1965 : À LA DÉCOUVERTE DE L’ALLEMAGNE



ISRAËL 1965 : À LA DÉCOUVERTE DE L’ALLEMAGNE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


Les présidents allemand et israélien le 11 mai 2015 à Berlin

Le 24 septembre 1965, un article publié dans le seul journal francophone d'alors, l’Information d’Israël, m’avait valu les pires attaques et les insultes de la part des biens pensants juifs qui étaient horrifiés à l’idée que l’on puisse se compromettre avec l’Allemagne Fédérale, considérée à tort comme l’héritière du régime nazi. Il est vrai que j’avais eu des positions tranchées, un peu en avance sur mon temps, contestataires souvent au nom des erreurs de jeunesse pour certains. J’avais trouvé alors en Roger Ascot, président en France de la Fédération sioniste, un soutien de poids dans une certaine solitude politique. Cet article n’a pris aucune ride en ce jour anniversaire du cinquantenaire de la relation israélo-allemande.

mercredi 13 mai 2015

CALOMNIEZ, CALOMNIEZ !... Par André NAHUM



CALOMNIEZ, CALOMNIEZ !...

La chronique de André NAHUM


Tsahal se prépare pour le Népal
La grande offensive médiatique contre Israël se poursuit et ça tire dans tous les sens. Cet oasis de stabilité et de démocratie qu’est l’Etat hébreu, dans une région où les nations jadis fabriquées par MM Sykes et Picot dans les années 20 du siècle dernier se défont à vive allure, choque et irrite.