ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

jeudi 30 juillet 2015

KOL-ISRAËL : LAURENT FABIUS EN IRAN



KOL-ISRAËL : LAURENT FABIUS EN IRAN

Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Annie GABBAÏ



Laurent Fabius se rend en Iran pour faire amende honorable après avoir été, dit-on, le plus virulent pendant les négociations. Il doit raccommoder des liens distendus. Il n’est pas seul à se rendre chez les Mollahs. Toutes les délégations économiques mondiales vont à présent se ruer sur le sol iranien pour prendre part à la plus grande libéralisation d’un marché depuis la chute du mur de Berlin. Ce pays de 80 millions d’habitants, délaissé en raison des sanctions, aiguise les appétits européens.

Cliquer sur la suite pour écouter l'émisssion

LA TURQUIE ENTRE EN GUERRE Par André NAHUM



LA TURQUIE ENTRE EN GUERRE

La chronique de André NAHUM


Sur les lieux de l'attentat-suicide à Suruç en Turquie, le 20 juillet 2015.

Mais contre qui ? Essayons d’y voir un peu plus clair. Il y a quelques jours, un attentat, du côté turc de la frontière syrienne, tuait 30 Kurdes et en blessait plusieurs autres. Les Kurdes ont soupçonné les services  turcs d’être derrière cet attentat et en représailles, leur PKK  assassina deux policiers qu’il accusait d’en être les auteurs ou les instigateurs.


LA TUNISIE AU BAN DES ÉTATS-UNIS


La Tunisie au ban des états-Unis
par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps


Malgré tous les efforts déployés par le nouveau gouvernement, la Tunisie reste suspecte aux yeux des Américains. La rédaction du journal américain New York Times a critiqué ouvertement le président de la République, Caïd Essebsi, pour avoir engagé son pays sur une voie non démocratique en décrétant «l’état d’urgence» qui lui donnerait le pouvoir de limiter «beaucoup de libertés pour lesquelles les Tunisiens avaient combattu Zine al-Abidine Ben Ali». 

mardi 28 juillet 2015

L’AFRIQUE ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Par Dov ZERAH



L’AFRIQUE ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le point économique de Dov ZERAH




Alors même que la température n’a augmenté que de 0,8 °C depuis la fin du XVIIIème siècle, nous sommes tous les jours des témoins du dérèglement climatique. Qu’en sera-t-il avec un réchauffement de 2 °C d’ici 20 à 30 ans, ou de 4 °C d’ici la fin du siècle ?  Parmi les nombreux sujets en débat pour la conférence internationale des Nations Unies sur le changement climatique de décembre à Paris, la COP 21, l’aide aux pays en développement, pour leur permettre de souscrire des engagements, est un des plus importants. N’oublions pas que l'Afrique sera largement touchée par le changement climatique.

POLLARD : UNE MONNAIE D’ÉCHANGE POUR OBAMA



POLLARD : UNE MONNAIE D’ÉCHANGE POUR OBAMA

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



L’aspect jésuite de la position américaine n’est plus à démontrer. La notion de deux poids et deux mesures ne s’est jamais si bien appliquée qu’à l’occasion de l’affaire Pollard. Tous les présidents américains, depuis 30 ans, utilisent le même argument pour justifier le refus de l’élargissement de l’israélo-américain. Il a espionné un pays allié et ce sont des méthodes qui ne peuvent pas être tolérées entre amis.

ON N'OUBLIE RIEN DE RIEN : ON S'HABITUE, C'EST TOUT Par Jean SMIA



ON N'OUBLIE RIEN DE RIEN : ON S'HABITUE, C'EST TOUT

Le billet d'humeur de Jean SMIA


                    
Villa "Aurore", résidence du roi Fahd d'Arabie Saoudite situé à Vallauris dans le Golfe Juan.

          La première école de dhimmitude vient de s'installer à Golfe Juan. Il s'agit d'y enseigner les bonnes attitudes des dhimmis. C'est une bonne chose car cela évitera aux enfants traumatismes et déceptions issus de la croyance qu'ils peuvent jouer sur la plage pendant les vacances d'été alors que leur statut ne permet pas leur présence à cette plage. Il serait temps qu'en plus des panneaux et drapeaux «baignade dangereuse» on inaugure un nouveau un signe distinctif sur la totalité de nos plages : «autorisées aux dhimmis».

samedi 25 juillet 2015

LA FRANCE EST UN JARDIN par Marianne ARNAUD



LA FRANCE EST UN JARDIN

Par Marianne ARNAUD



J'avais été frappée, en son temps, de lire que le roi du Maroc, Hassan II, survolant la France, s'était exclamé : «La France est un jardin !» Depuis, et à chaque fois qu'il m'a été donné de voyager en France, contemplant ses paysages, je repensais à cette phrase du roi du Maroc. Or ce «jardin», cette France aux mille paysages, nous la devons au travail acharné de générations de paysans depuis la nuit des temps. 

TICHA BEAV, SYMBOLE DES MALHEURS JUIFS



TICHA BEAV, SYMBOLE DES MALHEURS JUIFS

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps


         On peut donner, ou non, au 9 du mois Av du calendrier juif, qui tombe cette année le 26 juillet 2015, une connotation religieuse mais assurément c’est un jour noir pour l’Histoire du peuple juif. Les croyants appliquent à cette journée une prescription religieuse tandis que pour les autres, il s'agit de superstitions ou à la rigueur de coïncidences. Cette journée de deuil est commémorée depuis des siècles par tous les Juifs du monde, comme le symbole de leurs malheurs. Certains ignorent souvent les raisons profondes de ce symbole mais ils gardent en mémoire la tradition de l'oeuf dur qu'ils avalent, la veille du jour noir, pour rappeler que le deuil avait commencé. L'Histoire a montré que les exemples de jour dramatique sont nombreux.  


LE MODE D’INTÉGRATION À L’ANGLAISE EN QUESTION Par Gérard AKOUN




LE MODE D’INTÉGRATION À L’ANGLAISE EN QUESTION

Par Gérard AKOUN 
Judaïques FM


Dans un discours prononcé lundi 20 juillet, le premier ministre, David Cameron, a remis en question le modèle britannique d’intégration des populations  immigrées dans son pays. Vous n’êtes pas sans savoir que jusqu’à présent, dans les grandes villes anglaises, vivent côte à côte, dans des quartiers qu’on peut presque qualifier de micro ghettos, sans se rencontrer, des populations très diverses. Dans ces quartiers, leurs habitants pouvaient jusqu’à aujourd’hui conserver leurs habitudes de vie, leurs mœurs, leur culture, leur religion.

vendredi 24 juillet 2015

LES DÉS SONT JETÉS Par André NAHUM



LES DÉS SONT JETÉS

La chronique de André NAHUM




Cette fois ça y est. Tout le monde est content. Le Conseil de sécurité de l’ONU a entériné l’accord conclu entre l’Iran et les 5 + 1 nations. L’Union Européenne exprime sa satisfaction et va travailler maintenant à instaurer la paix entre Israël et les Palestiniens, à sa manière évidemment.


VERS UNE REMONTÉE DES TAUX D’INTÉRÊT AMÉRICAINS? Par Dov ZERAH



VERS UNE REMONTÉE DES TAUX D’INTÉRÊT AMÉRICAINS ?

Le point économique de Dov ZERAH



Janet Yellen

Mercredi dernier, au cours d’une audition devant le Congrès américain, Mme Janet Yellen, présidente de la Banque Centrale américaine a marqué sa détermination à poursuivre la normalisation de sa politique monétaire. Cela fait déjà plusieurs mois que la FED réduit ses achats de bons du Trésor américains. Ce dont il est question maintenant, c’est d’un relèvement des taux directeurs, proches de zéro depuis 2008. Cette remontée est annoncée d’ici la fin de l’année, et plus particulièrement en septembre, ou en décembre.

L’OCCIDENT ORGANISE L’ASSAUT ÉCONOMIQUE SUR L’IRAN


L’OCCIDENT ORGANISE L’ASSAUT ÉCONOMIQUE SUR L’IRAN
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

           

Les puissances occidentales n’ont pas perdu de temps pour décider l’assaut économique sur l’Iran alors que l’accord n’est pas encore paraphé par le Congrès américain. Barack Obama se méfie pourtant d’un Congrès qui pourrait contrer son projet, d’autant plus que Benjamin Netanyahou est à la manœuvre pour obtenir son rejet car, selon lui, «l’accord nourrit la machine de la terreur iranienne». 

mardi 21 juillet 2015

SLATE : AMI MOYAL, LE CHERCHEUR PAR QUI LE SCANDALE DES ÉCOUTES DE LA NSA EST ARRIVÉ



SLATE : AMI MOYAL, LE CHERCHEUR PAR QUI LE SCANDALE DES ÉCOUTES DE LA NSA EST ARRIVÉ

Par Jacques BENILLOUCHE, Slate.fr

Cet israélien s'est spécialisé dans toutes les techniques de reconnaissances vocales. Au point d'intéresser les plus grandes agences de renseignement du monde, dont la NSA.



Les récentes révélations de Wikileaks sur les écoutes des présidents français par la NSA, publiées par Liberation et Mediapart, nous ramènent sur les traces de l’homme à l’origine de ces prouesses techniques. Le professeur israélien Ami Moyal m’avait reçu en 2014 dans son bureau de l’Université d’Afeka, au nord de Tel-Aviv. Il a gardé la simplicité de ses origines modestes, lui dont les parents ont émigré du Maroc dans les années 1960 pour s’installer au sud du pays, à Ashdod, avec toutes les difficultés d’intégration que les communautés séfarades d’Afrique du Nord ont connues.

FISSURES DANS L’UNANIMITÉ CONTRE L’ACCORD IRANIEN



FISSURES DANS L’UNANIMITÉ CONTRE L’ACCORD IRANIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps



Les dirigeants israéliens de l’opposition ont été en phase avec le gouvernement, de manière unanime, pour rejeter l’accord signé avec l’Iran. Le chef en titre, Itzhak Herzog, ainsi que Tsipi Livni et Yaïr Lapid, ont condamné ce qu’ils ont qualifié de mauvais accord. Mais passé le délai de grâce, des failles apparaissent dans cette unanimité et des distorsions politiques s’expriment à présent au grand jour. Contrairement à la tradition politique israélienne qui s’applique dans les moments  difficiles du pays, l’opposition n’a été impliquée ni dans des réunions d’information, ni invitée a fortiori au Cabinet de sécurité où il est conventionnel que le chef de l’opposition puisse donner son avis sur la situation sécuritaire. Israël a ceci de particulier que le danger efface toujours les clivages politiques.

dimanche 19 juillet 2015

ISRAËL DÉCOUVRE L’ASPECT POSITIF DE L’ACCORD IRANIEN



ISRAËL DÉCOUVRE L’ASPECT POSITIF DE L’ACCORD IRANIEN

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps

            

          La classe politique israélienne est unanime pour condamner l’accord nucléaire iranien. Tous les dangers ont été répertoriés. Benjamin Netanyahou garde encore un mince espoir de convaincre une majorité au Congrès américain pour s’opposer à la ratification de l’accord et forcer Barack Obama à user de son droit de veto. Les Iraniens peuvent donc manifester leur joie dans les rues de Téhéran pour saluer le triomphe de leurs diplomates. Mais les militaires iraniens semblent plus perspicaces car ils sentent qu’ils sont les dindons de la farce. Les experts israéliens, qui ont analysé en profondeur le texte soumis à la signature des parties, y trouvent un aspect positif auquel peu de politiques y croyaient. D'ailleurs, l’embargo sur les armes étant toujours maintenu, les Conservateurs iraniens se mobilisent pour rameuter leurs militants attachés à l’indépendance de l’Iran et surtout à sa grandeur.

samedi 18 juillet 2015

L’ACCORD NUCLÉAIRE BOULEVERSE L’ORDRE ÉTABLI AU MOYEN-ORIENT



L’ACCORD NUCLÉAIRE BOULEVERSE L’ORDRE ÉTABLI AU MOYEN-ORIENT

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps

            

          Le scénario qui s’est joué à Vienne ne concernait pas fondamentalement le seul problème du nucléaire iranien. Les États-Unis avaient pour objectif de rééquilibrer les alliances de la région, voire de recomposer le paysage politique du Moyen-Orient. Bien sûr, à la base, il fallait empêcher l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire en contre partie de la levée des sanctions. Mais, le nucléaire iranien n’était pas la seule préoccupation du groupe P5+1 comprenant les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Russie, la Chine et l’Allemagne. 

jeudi 16 juillet 2015

UN BON COMPROMIS OU UNE ERREUR HISTORIQUE Par Gérard AKOUN



UN BON  COMPROMIS OU UNE ERREUR HISTORIQUE

Par Gérard AKOUN 
Judaïques FM


Barack Obama s’est félicité de l’accord trouvé entre les 5+1 et l’Iran, il a déclaré : «cet accord nous donne une chance d’aller dans une nouvelle direction, nous devons la saisir, cet accord peut produire des changements réels et significatifs dans la  région». Mais il a aussi précisé, à l’intention de ceux qui mettent en avant sa naïveté et surtout sa volonté d’obtenir un résultat à tout prix: «cet accord n’est pas fondé sur la confiance, il est fondé sur les vérifications, les inspecteurs auront un accès, 24 heures sur 24 aux installations nucléaires iraniennes clés».