ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE DEPUIS JUIN 2010 - LE BEST DU BEST OFF - CLIQUER UNE IMAGE POUR LIRE OU ARRÊTER LE DEROULEMENT


ARTICLES LES PLUS LUS SUR LE SITE - Cliquer l'image pour lire ou arrêter le déroulement

 

samedi 30 juillet 2016

L'Egypte veut redevenir leader arabe au Moyen-Orient



L’EGYPTE VEUT REDEVENIR LEADER ARABE AU MOYEN-ORIENT

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

           

La place est à nouveau libre. Après les déboires avec son armée et avec la Syrie, Erdogan aura du mal à prétendre au leadership du monde musulman. Il en rêvait au point de sacrifier son alliance avec Israël pour rejoindre le monde arabe alors en ébullition. La révolution de 2011 a fait tomber Moubarak et sa mainmise incontestable sur les pays arabes. Al-Sissi estime à présent qu’il doit redonner à l’Égypte son lustre d’antan en lui rendant sa place de leader du monde arabo-musulman. Mais il estime que cela passe par le conflit israélo-palestinien.

"Israéliser" la sécurité en France



«ISRAÉLISER» LA SÉCURITÉ EN FRANCE

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 



Des chaussures abandonnées sur les trottoirs par leurs propriétaires fuyant les attentats, symbole de ces dizaines de vies volatilisées. 
Il est difficile de comparer la situation en France avec celle d’Israël. Israël est en état de conflit depuis sa création et sa population a fini par s’habituer et par participer à la sécurité qui est enseignée à l’école primaire. Le modèle israélien n’est pas exportable en France sauf à maintenir la société française dans un état de guerre permanente. Les événements dramatiques y prennent toujours des proportions politiques car les dirigeants des partis exploitent la situation pour faire de la surenchère sécuritaire à des fins de politique intérieure. On ne réfléchit plus ensemble en France pour trouver les moyens pour faire échec au terrorisme. 


mercredi 27 juillet 2016

Un texte émouvant de Marie-Armelle BEAULIEU



UN TEXTE ÉMOUVANT DE MARIE-ARMELLE BEAULIEU

Rédactrice en chef, La Terre Sainte à Jérusalem
Custodia Terræ Sanctæ


Jacques HAMEL

Adel... donc c’est toi - avec un comparse - qui a égorgé comme un agneau le père Jacques Hamel. Là où tu es maintenant, je ne sais pas si tu peux m’entendre. M’est avis que pour les 72 vierges tu l’as eu dans l’os. Un des noms de ton Dieu c’est le Miséricordieux, mon Dieu - qui est le même - est miséricorde, mais même lui, là... dans sa grandeur et dans sa bonté, il doit en avoir soupé de voir des petits cons comme toi arriver. Bon, il fera ses choix, c’est lui le boss.

A Nouakchott, la Ligue Arabe confirme son inutilité



À NOUAKCHOTT, LA LIGUE ARABE CONFIRME SON INUTILITÉ

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps 



La Ligue arabe fut fondée le 22 mars 1945 au Caire par sept pays, l'Égypte, l'Arabie saoudite, l'Irak, la Jordanie, le Liban, la Syrie et le Yémen du Nord, et compte aujourd'hui vingt-deux États membres. À l’origine, l'association visait à affirmer l'unité de la nation arabe et l'indépendance de chacun de ses membres. C’est pourquoi l'action de la Ligue fut d'abord dirigée contre l'ingérence des puissances coloniales européennes dans la région, en l'occurrence la France et le Royaume-Uni.

Élections aux États-Unis : La peste ou le choléra



ÉLECTIONS AUX ÉTATS-UNIS : LA PESTE OU LE CHOLÉRA

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 



Ceux qui auront à se prononcer entre Clinton et Trump, choisiront entre la peste et le choléra. Il est étonnant que le plus puissant pays du monde, qui donne des leçons au monde dans tous les domaines, soit incapable de trouver deux candidats de valeur face aux défis qui attendent le futur président. Le système est ainsi fait que les meilleurs sont éliminés au profit des moins vertueux, des populistes, des démagogues et des arrivistes. Les meilleurs s’en vont naviguer vers des chemins moins tortueux que les chemins politiques. Il est vrai que pour le pays le plus libéral du monde, les meilleurs éléments sont aspirés par la finance qui régente tout. 

mardi 26 juillet 2016

Le génocide des Kurdes est commencé par Jean SMIA


LE GÉNOCIDE DES KURDES EST COMMENCÉ

Le billet d'humeur de Jean SMIA


                    
          Génocidaire sans condamnation une fois = génocidaire pour toujours. La définition juridique du génocide est : «intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel».  Entre 1915 et 1920 les Chrétiens de Turquie ont été génocidés par les gouvernants Turcs : Orthodoxes, Catholiques ou Protestants.


lundi 25 juillet 2016

Gauche et gauchisme



GAUCHE ET GAUCHISME

Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps 

            
Herzog et Livni

          L’inculture politique des Juifs francophones est poussée actuellement à son paroxysme. Ils ont été contaminés par la nouvelle maladie consistant à mettre dans le même sac les gens de gauche et les gauchistes. Tous ceux qui ne se prosternent pas devant les nationalistes juifs ou devant les militants du Likoud sont systématiquement traités de gauchistes, dans une sorte d’insulte suprême et dans un déni d’arguments sérieux. Sous l’impulsion de gourous messianiques, la communauté francophone vire à l’extrême dans une sorte de folie raciste contre ce qui n’est pas religieux. Les nouveaux venus à la religion, par méconnaissance des textes et pour en faire plus qu’il n’est requis, appliquent les préceptes au petit doigt mouillé tant leurs connaissances talmudiques ou halakhiques sont primaires.


Sur les attentats : La France et Israël par Alain PIERRET




SUR  LES  ATTENTATS : LA  FRANCE  ET  ISRAËL

Par Alain PIERRET
Ancien ambassadeur de France en Israël


Au lendemain du drame qui a endeuillé la ville de Nice, chère à mon cœur et à ma famille, les médias français se sont, d’une manière ou d’une autre, intéressés aux réactions tant des autorités d’Israël que de sa population : «la sécurité n’est pas donnée, on la construit» rapporte ainsi un universitaire de ce pays dans Le Monde daté du 23 juillet. Il aura fallu les tragédies de ces dix-huit derniers mois pour que la France se résolve à emprunter cette voie. Quatre décennies pendant lesquelles elle avait manifesté un désintérêt notoire.

samedi 23 juillet 2016

Turquie, Iran et Israël après le putsch raté



TURQUIE, IRAN ET ISRAËL APRÈS LE PUTSCH RATÉ
Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 


            
          Erdogan, en raison de sa politique débridée tout azimut et du coup d’État manqué, est contraint de réorienter sa politique internationale. Il compte sur l'Iran qui lui restera fidèle malgré la rivalité historique entre la Perse et l’Empire ottoman. L’Iran et la Turquie ont souvent eu des destins parallèles. Leurs programmes de modernisation se ressemblaient au lendemain de la guerre. La République de Turquie a été fondée par Atatürk en 1923 sur la base d’une politique de modernisation autoritaire. Reza Shah de la dynastie Pahlavi en fit de même en 1925. Ces deux pays ont eu une période de collaboration intense des années 1950 jusqu’à la Révolution islamique de 1979.


Kol-Israël : Retour sur un coup d’État d'amateurs en Turquie



Radio KOL-ISRAËL

RETOUR SUR UN COUP D’ÉTAT D’AMATEURS EN TURQUIE


Jacques BENILLOUCHE
Au micro de
Annie GABBAÏ

Les militaires bloquent le  pont du Bosphore illuminé aux couleurs de la France en hommage à Nice 

L’analyse que l’on peut faire à froid sur l’échec du coup d’État en Turquie révèle l’amateurisme de ceux qui l’on perpétré. Et cela étonne car figuraient à la tête du complot deux hauts gradés militaires : le général Akın Öztürk, ancien commandant de la Force aérienne turque qui a servi pendant plus de 40 ans en tant que pilote membre du Conseil militaire suprême. Ancien attaché militaire en Israël de 1996 à 1998, il était l'un des héros turcs les plus décorés. Son co-auteur, le général de division Metin İyidil, avait participé à de nombreux combats et était chargé de la formation des forces terrestres.
Cliquer sur la suite pour écouter l'émission

jeudi 21 juillet 2016

Les Juifs de Donald TRUMP


LES JUIFS DE DONALD TRUMP
Par Jacques BENILLOUCHE

copyright © Temps et Contretemps 
            
          Certains se posent la question de l’intérêt de cet article. Il n’est pas question de prendre position sur une élection qui ne concerne que les Américains. Il ne s’agit pas non plus de vanter la «puissance» des Juifs américains. Mais nous devions mettre les choses au clair et réparer les idioties qui ont été publiées, souvent de la part des Démocrates, pour nuire au candidat Trump.
Il est de notre responsabilité journalistique de rétablir les faits. 
1/ Trump n’est pas et ne peut pas être antisémite
2/ Trump n’est pas et ne peut pas être anti-israélien.
          Il faut donc le juger sur son programme et sur tous les autres aspects de sa personnalité, certes discutables pour ne pas dire farfelus. Nous sommes aussi conscients de la volatilité des engagements des hommes politiques, même juifs, qui une fois élus oublient leurs promesses.

          Cependant on ne peut pas toujours désespérer des hommes et ce n'est pas cet article qui changera la face du monde.

       Historiquement les électeurs juifs américains sont en majorité de sensibilité démocrate. Les candidats républicains avaient beaucoup de mal à être soutenus par la communauté juive. Les statistiques, lors de la candidature de Mitt Romney en 2012, situent à 30% le pourcentage de votants juifs pour les Républicains. Il n’y a pas d’exception pour Donald Trump qui pourtant dispose, par rapport aux précédents candidats, d’un jugement favorable car il compte des amis parmi les Juifs américains et surtout aussi parmi sa propre famille faisant de lui le seul candidat ayant eu des liens directs avec les Juifs.

mardi 19 juillet 2016

Nissa la Bella par Marianne ARNAUD



NISSA LA BELLA

Un témoignage de Marianne ARNAUD



Après la guerre, c'est à Nice que ma grand'mère a décidé de revenir avec ses deux filles et leurs six enfants : trois garçons et trois filles. Elle avait été heureuse dans cette ville dans les années Trente. Le père de mes cousins, médecin fonctionnaire territorial en Indochine, était mort à Toulon en débarquant du Pasteur qui le ramenait, lui et sa famille, en France.
Cliquer sur la suite pour voir la vidéo

Turquie : des lendemains de répression



TURQUIE : DES LENDEMAINS DE RÉPRESSION

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps 

Les chefs du Coup d'Etat

A priori le coup d’État a mal été préparé et ses auteurs n’ont pas prévu au préalable des alliances internationales ou l’appui de hauts généraux qui pouvaient les crédibiliser. En restant dans l’ombre, les vrais meneurs n’ont pas pu obtenir le soutien d’au moins 50% de la population qui, sous une forme ou autre, avait voté contre Erdogan. La rue restait acquise au régime islamiste qui a pu compter sur la neutralité des civils refusant de pactiser avec les militaires. Le moment avait pourtant été bien choisi puisqu’Erdogan se trouvait loin de la capitale, en vacances sur la côte.

dimanche 17 juillet 2016

Erdogan joue avec le feu avec ses généraux


ERDOGAN JOUE AVEC LE FEU AVEC SES GÉNÉRAUX


Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps    

          Pour comprendre la tentative de coup d'Etat en Turquie, nous republions intégralement un article du 6 février 2013 qui a gardé toute son actualité. Fantassins, tanks, aviation, hélicoptères, il semble que le coup d'Etat se soit pas le fait d'un "colonel isolé".



            La situation semble se tendre à nouveau entre le gouvernement turc et son armée. Le 29 juillet 2011, le chef d'État-major, le général Isik Kosaner, ainsi que les commandants des armées de terre, air et mer, avaient démissionné suite à un désaccord profond avec les dirigeants islamistes turcs. Des divergences étaient apparues entre le gouvernement et la direction militaire concernant la promotion des généraux et des 250 officiers (173 militaires d’active et 77 du cadre de réserve) incarcérés et soupçonnés d’être impliqués dans des prétendus complots contre le gouvernement.


samedi 16 juillet 2016

NICE victime du choc des civilisations et des époques



NICE VICTIME DU CHOC DES CIVILISATIONS ET DES ÉPOQUES

Par Jacques BENILLOUCHE
copyright © Temps et Contretemps    



Pour comprendre la tragédie de Nice, il faut assimiler le choc des civilisations qui explique la réalité de la radicalisation islamiste. L’attentat dans la ville n’est pas un hasard ; on pourrait même dire qu’il était prévisible même si le décor des plages de la Méditerranée bordées de palmiers ne s’y prête pas. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, résident étranger d'origine tunisienne, vivait dans la ville et semblait totalement intégré. Mais les faits sont là, irréfutables ; il a dévié de l’avenir pacifique qu’il s’était donné.
Cliquer sur la suite pour voir une vidéos sur des djihadistes niçois

vendredi 15 juillet 2016

Liban 2006 : 33 Morts pour une résolution




LIBAN 2006 : 33 MORTS POUR UNE RESOLUTION

Par  Jacques BENILLOUCHE 
copyright © Temps et Contretemps       
                                                        
             
                En ces journées de commémoration de la guerre du Liban de 2006, un épisode douloureux, un fiasco dramatique plutôt, doit être rappelé pour éviter que d'autres dirigeants politiques n'abusent du sentiment patriotique des Israéliens.



            Le mercredi  8 juillet 2009, trois ans après, les familles des soldats israéliens tués durant la seconde guerre du Liban avaient été conviées à Jérusalem à une cérémonie au mont Herzl pour une journée de deuil empreinte d’une réelle émotion. 121 soldats et officiers sont tombés au champ d’honneur en 2006 mais la mort de 33 d’entre eux nous interpelle par le côté inutile de l'opération